Brad Keselowski est sur un petit nuage et pour cause : il n’a jamais été aussi proche de se qualifier pour les playoffs. C’était pourtant loin d’être gagné d’avance. Petit retour en arrière.

A Darlington, théâtre de la dixième course de la saison, le pilote de la Penske Racing décroche enfin son premier top-10 de la saison après une entame de championnat catastrophique. 28ème du championnat après cette course, Keselowski est déjà complètement largué dans la course au top-10. Ne reste plus qu’une solution : tenter de décrocher l’une des deux wild cards et pour cela il faut s’imposer.

Chose qu’il fera au Kansas en gérant parfaitement sa consommation. Le champion Nationwide 2010 doit cependant intégrer le top-20 du championnat, chose qui n’est pas encore acquise. Finalement Brad Keselowski va nager un peu en dessous du top-20 pendant un bon moment et le temps presse puisque devant lui plusieurs pilotes vont remporter des courses (Hamlin, Ragan, Menard). Après son violent accident en essais privés à Road Atlanta, les observateurs se disent que Keselowski a grillé son joker puisque le pilote Penske n’est même pas certain de participer à l’intégralité de la course à Pocono.


Mais Brad Keselowski va faire toute la course à Pocono et il fera même encore mieux puisqu’il remportera cette épreuve. Un résultat qui le propulse à la dix-huitième place du classement général et l’ancien pilote Hendrick se retrouve propulsé dans le Chase d’un claquement de doigt avec la première wild card puisqu’il est le seul pilote du top-20 à s’être imposé deux fois.

A Watkins Glen, son objectif était avant tout de consolider sa place dans le top-20 et il a parfaitement rempli sa mission. Il est même passé tout près de la victoire, son tort étant d’avoir laissé une porte entrouverte à Marcos Ambrose dans l’avant-dernier tour, erreur banale d’un pilote non spécialiste des circuits routiers.

Qu’importe, Keselowski est aujourd’hui quatorzième du classement général et il a surtout considérablement augmenté ses chances de se qualifier, même en cas de mauvais résultat dans les prochains jours.

Brad Keselowski : « J’étais content de la voiture dès le début de la course, j’ai été capable de la conduire proprement et de faire pas mal de dépassements. Nous savions que nous avions une bonne voiture avant même le départ de la course. Lorsque j’ai pris la tête, j’étais vraiment bien et je savais à cet instant que nous serions l’une des voitures à battre.

Mais je n’ai pas été en mesure d’être plus rapide en fin d’épreuve et j’ai commis quelques petites erreurs en fin d’épreuve qui ont permis à Marcos de prendre la tête alors que j’avais dépassé Kyle Busch pour le commandement quelques instants plus tôt. C’était vraiment une très belle course à la fin, j’espère que tout le monde a apprécié. »