Kyle Busch ne cachait pas sa déception après la course de Watkins Glen. Leader de la course lors de la dernière relance, le pilote de la Joe Gibbs Racing s’est tout simplement raté dans le virage n°1 laissant ainsi la porte ouverte à Brad Keselowski et Marcos Ambrose qui ne se sont pas fait prier pour passer. Malgré 49 tours menés, le plus jeune des frères Busch doit se contenter seulement de la troisième place.

Kyle Busch : « Il y a seulement un virage à passer et quand vous devez passer dans ce virage d’une certaine manière en gardant tout le monde derrière, il y a toujours un truc qui cloche. »

« Je n’ai pas réussi à le faire. J’ai laissé passer la seule chance que j’avais. Lorsque je suis arrivé dans le virage n°1, je n’ai pas freiné comme je le voulais et lorsque j’ai braqué, la voiture n’a pas tourné comme je l’espérais. J’ai glissé dans le virage, je suis sorti trop large et tout le monde en a profité pour plonger à l’intérieur. J’ai fait une erreur et je l’assume. »


L’ancien pilote de la Hendrick Motorsports a donc admis avoir commis une erreur qui lui a fait perdre la tête lors du dernier restart lorsqu’il se battait avec Marcos Ambrose et Brad Keselowski.

« Je suis sorti large dans le virage n°1 et j’en suis l’unique responsable. Lorsque je suis revenu sur la piste, on ne voulait pas me laisser de la place. J’ai alors légèrement poussé, je pense que c’était le 9 d’Ambrose, et je suis passé légèrement dans l’herbe ».

Kyle Busch aurait pu aller chercher sa quatrième victoire de la saison mais un dernier drapeau jaune a provoqué un green-white-checker. Ambrose était alors à moins d’une seconde de la tête, bien qu’il ne semblait pas en mesure d’aller chercher le pilote de la Joe Gibbs Racing dans les derniers tours.

« Je me suis concentré sur mes trajectoires en faisant des tours réguliers et j’ai sur-conduit juste ce qu’il fallait pour pouvoir garder le commandement et faire des tours rapides. Lorsque j’ai commencé à faire ça, Ambrose ne m’a plus repris de temps. Je lui ai même repris un peu de temps deux tours avant la neutralisation. »

L’écurie n°18 a disputé la course sur une stratégie à deux arrêts normalement synonyme de succès alors que Marcos Ambrose s’est arrêté trois fois.

« Nous avons travaillé lors des essais pour voir si nous pouvions adopter une stratégie à seulement deux arrêts. Il fallait sauver du carburant en allant le plus lentement possible. Nous n’étions pas certains que cela allait nous aider, mais nous avons fait des ajustements sur la voiture pour être sûrs que nous pouvions rester sur une stratégie à deux arrêts en sachant que cela pourrait nous aider à gagner. »

« Mais cela n’a pas fonctionné. Le vainqueur s’est arrêté trois fois, mais cela (ndlr : la stratégie à deux arrêts) nous a permis de rester aux avant-postes. Nous n’avons pas dû nous battre constamment contre d’autres pilotes en nous souciant du comportement de la voiture lorsqu’elle n’était pas dans le clean air. »

Maigre consolation pour Kyle Busch, sa troisième place lui permet de devenir le nouveau leader du classement général aux dépends de Carl Edwards avec qui il est à égalité au niveau des points. Mais le pilote Toyota compte trois victoires cette saison contre seulement une seule pour le pilote Roush.