Faits :

C’est à l’issue d’une course très mouvementée que Ryan Hunter-Reay s’est imposé au New Hampshire. La course s’est terminée dans la controverse et l’agitation du drapeau rouge après un ultime accident lors du dernier restart. Tous les pilotes ont signalé à la direction de course que la piste était impraticable mais Brian Barnhart a tout de même lancé le peloton… Ryan Hunter-Reay a été déclaré vainqueur car il menait avant le restart et c’est le premier succès du pilote américain depuis sa victoire à Long Beach en début d’année dernière. Il s’impose devant Oriol Servia, auteur d’une course très solide, et Scott Dixon qui reprend une nouvelle fois des points à son équipier Dario Franchitti.

James Hinchcliffe termine quatrième et confirme la bonne forme de l’écurie Newman Haas Racing. Le canadien avait à cœur de se rattraper après son erreur lors de la course de Mid-Ohio, et le rookie a parfaitement rempli sa mission. La cinquième position revient à Will Power qui reprend de gros points à Dario Franchitti. L’australien a parfaitement redressé la barre après un début de week-end catastrophique. Au championnat, Dario Franchitti mène toujours et possède 47 points d’avance sur Will Power et 73 points sur Scott Dixon.

Dario Franchitti a connu un début de course parfait (il a même pris un tour à Will Power !) mais tout est allé de travers au 122ème tour lors d’un restart. L’écossais alors sur la trajectoire extérieure descendait sur l’ovale et touchait Takuma Sato alors deuxième. L’accident était inévitable et Dario Franchitti percuta le mur intérieur. C’était l’abandon pour le leader du championnat (son premier de l’année ndlr).

Cette course du New Hampshire a donc été véritablement très disputée mais s’est terminée dans la controverse par la faute de ses dirigeants. Tout le monde espère tout de même que la course du New Hampshire ne soit pas pénalisée par ces incidents…

Déclarations :

Ryan Hunter-Reay : « Je savais que nous avions une bonne voiture ce week-end puisque nous l’avions améliorée constamment lors des séances d’essais. L’équipe a fait un superbe travail. Nous avons une bonne synergie entre les personnes et c’est pour cela que nous sommes performants. La course s’est transformée lorsque Dario et Takuma se sont touchés. Je ne sais pas qui a fait la faute, c’est à eux de décider. Ma voiture était parfaite dans le trafic et je dédie ma victoire aux mécanos qui le méritent.J’aurais aimé que ça se termine autrement mais c’est comme ça. […] Lors du dernier restart je ne pouvais même pas faire monter mes pneus en température, c’était si humide. Je ne pense pas que les fans puissent s’en rendre vraiment compte. Je ne pouvais même pas accélérer correctement en seconde vitesse ! J’adore ces petits ovales, je suis très satisfait même si la course d’aujourd’hui était vraiment spéciale. »

Oriol Servia : « Je pense que c’était vraiment mouillé et que nous aurions dû arrêter, mais ils ont agité le drapeau vert et j’étais devant quand le jaune est sorti. Aucune course, même ici, quand vous déclarez un leader c’est lui. Ils m’ont dit que j’étais leader et après ils ont modifié. Je suis très en colère. La direction de course a nommé la monoplace n°2 comme leader et quand le jaune est sorti nous étions devant. »

Scott Dixon : « Le plus important est qu’ils soient cohérents. A mes yeux je devais être deuxième derrière Oriol Servia car Ryan n’y est pas allé. Je pense que Ryan mérite la victoire aujourd’hui car il avait la meilleure monoplace et était devant, mais le vert a été mis. Nous ne sommes pas en USAC sur un ovale en terre alors pourquoi sont-ils revenus en arrière d’un tour et n’ont pas inclus les tours derrière la voiture de sécurité et inverser l’ordre. Je ne comprends pas la pensé de la direction de course. C’est de l’IndyCar avec des règles. Je suis d’accord s’ils prennent des décisions, ils doivent juste être cohérents. Vous ne pouvez pas revenir en arrière, faire différentes choses et courir de cette façon. Ce doit être la même chose à chaque fois. »

Will Power : « Premièrement je dois m’excuser d’avoir perdu mon calme après cet accident qui a mis fin à notre course. Au regard de ce qui est arrivé sur la piste mon comportement est inexcusable et je m’excuse au près de mes sponsors, des fans, des officiels de l’IndyCar et de la Penske Racing. Je n’aurais pas dû réagir ainsi et j’en suis désolé. Ce n’est absolument pas excusable, mais j’étais très frustré car notre monoplace était bonne et l’équipe avait travaillé très dur pour obtenir un bon résultat et j’ai pensé que c’était simplement ridicule de relancer la course dans ces conditions dangereuses. Je suis juste content que les officiels aient décidé de revenir au classement avant le dernier restart. Je veux remercier mon équipe pour le travail qu’ils ont effectué aujourd’hui et encore une fois je suis désolé de la façon dont s’est achevée notre course et de comment j’ai maîtrisé la situation. »

Dario Franchitti : « Takuma Sato s’est rapproché et je ne savais pas ce qu’il allait faire. Il avait pourtant une vision très claire d’où je me situais et il a continué de se rapprocher. Nous avions une bonne monoplace et nous étions forts tout le week-end. C’est vraiment malheureux pour l’écurie Target. Il a commencé à se rapprocher avant la relance, je ne sais vraiment pas à quoi il pensait. »