Tous les signes indiquent que Danica Patrick va entamer une carrière en NASCAR et donc effectuer sa dernière année en IndyCar Series en 2011. Les résultats qu’elle obtient depuis quelques années avec l’équipe Andretti Autosport (une seule victoire en carrière en 2008 ndlr) ne sont pas à la hauteur de ses espérances. En intégrant l’équipe de Michael Andretti, la pilote américaine de 29 ans, devait se révéler aux yeux de tous comme un pilote capable de remporter des courses et de se battre pour le championnat.

Il n’en fut rien, bien au contraire… Alors que ses équipiers remportaient des courses et des championnats, l’américaine se contentait de places d’honneur qui ne la satisfaisaient que partiellement. Ainsi, lorsque certaines équipes de NASCAR lui ont proposé de tenter l’aventure, Danica n’a pas longtemps hésité. Comme nous vous le disions hier, Danica Patrick devrait rouler à temps complet en Nascar Nationwide Series dès 2012 pour l’écurie de Dale Earnhardt Jr.

Mais comment donc le monde de l’IndyCar réagit à ses rumeurs persistantes du départ de sa pilote la plus populaire ? Les audiences TV vont-elles diminuer ? Le championnat va-t-il en souffrir ? Beaucoup de questions se posent mais Randy Bernard (le Président de l’IndyCar ndlr) reste confiant et réaliste. Il a entendu les rumeurs et pense que Danica devrait s’en aller.

Randy Bernard : « Je suis réaliste et je sais qu’il n’y a pas de fumée sans feu. Je n’ai pas le temps de me demander si elle (Danica) veut partir ou non. Mon rôle et de promouvoir une série avec les pilotes dont je dispose. Bien-sûr que nous aimerions qu’elle reste et si elle venait me voir en me posant certaines conditions pour qu’elle ne parte pas, alors je ferais mon maximum. Aujourd’hui l’IndyCar a joué son rôle et c’est à elle de prendre sa décision. »

Pour lui, l’arrivée de Danica en Nationwide, si arrivée il y a, aidera significativement ce championnat. Son sponsor (GoDaddy) mise d’ailleurs tout sur cette athlète et il semble y trouver un intérêt certain.

Randy Bernard : « C’est un sponsor très important qui a su ‘créer’ une sportive de haut niveau et je n’aimerais pas qu’il parte de l’IndyCar. Quand vous regardez la quantité d’argent qu’ils ont investi pour aider Danica, c’est assez impressionnant et c’est pour cette raison que je ne voudrait pas le perdre pour l’IndyCar. »

Cependant pour Bernard, l’IndyCar continuera de se développer avec ou sans Danica. Dans tous les sports, des champions ont a un moment donné rendu l’un ou l’autre championnat plus populaire et même après leur départ la compétition à continué (Michael Jordan, Michael Schumacher…). La seule différence avec Danica est que  »ce n’était pas une championne ni une gagnante régulière », dixit Randy Bernard. Selon lui, la réputation de l’Américaine s’est surtout construite grâce à son sponsor puisqu’en 111 départs, elle ne s’est imposée qu’une fois en IndyCar sur l’ovale de Motegi en 2008 (la seule de sa carrière en sport automobile ndlr).

L’IndyCar pourrait même bénéficier du départ de Danica Patrick car celle-ci attire beaucoup d’attention et certains des pilotes en lice pour le championnat sont parfois moins mis en avant. En outre, la popularité de Danica Patrick ne fait malheureusement pas forcément vendre plus de tickets pour les courses… ce qui n’est pas le cas pour ses produits dérivés !

Les avis à propos de l’éventuel départ de Danica Patrick sont toutefois unanimes. L’américaine a pu aider la série IndyCar lors de son arrivée mais depuis quelques années, les fans de l’IndyCar sont surtout attirés par la lutte entre les protagonistes réguliers du championnat (Dario Franchitti, Will Power, Scott Dixon). Tous (pilotes et organisateurs) pensent que l’IndyCar est assez forte pour ne pas subir le contrecoup du départ de Danica Patrick vers la NASCAR même s’ils seront tristes et tiennent à saluer ses qualités de pilote.

Scott Dixon : « Notre série est solide… et je pense même qu’une série et toujours plus importante qu’un pilote en particulier. Nous avons de superbes courses maintenant et les autres filles que nous avons dans le peloton conduisent très bien également. Bien-sûr, Danica a beaucoup de supporters qui viennent simplement pour la voir. D’un côté ce serait une perte, d’autant plus que c’est une amie, mais pas la catastrophe comme nous pouvons parfois le lire. »

Mario Andretti : « Honnêtement, elle va nous manquer mais si un championnat devait dépendre d’un seul pilote pour exister alors ce serait inquiétant. Elle a apporté beaucoup à l’IndyCar dans une période difficile (le Champ Car et l’IRL ont été réunifiés en 2008 ndlr) mais je suis sûr qu’elle espérait faire mieux que ce qu’elle a accompli. Elle va apporter un peu à la Nascar mais ne vous inquiétez pas pour l’IndyCar ! »

Certains pilotes seront même plutôt satisfaits de la voir partir à l’image de Graham Rahal. A l’issue de la course de Mid-Ohio où Danica Patrick a eu maille à partir avec lui, Rahal (24ème de la course ndlr) ne mâchait pas ses mots.

Graham Rahal : « Elle ne sera pas en IndyCar l’année prochaine et bien tant pis. Nous allons nous y habituer. De toute façon c’est désormais la ‘ligue Danica’, je suis sûr qu’elle ne sera même pas pénalisée pour m’avoir mis dehors. Si ça continue ainsi, ça ne va pas aller. »

Son actuel employeur, Michael Andretti, admet que ses performances ne sont pas plus de premier plan depuis quelques années, mais il est en toujours en négociations avec Danica.

Michael Andretti : « En 2009, elle était concentrée sur l’IndyCar et elle a terminé cinquième du championnat. Mais dès qu’elle a voulu se lancer en NASCAR en parallèle, tout est allé de travers. Même le meilleur pilote du monde ne peut pas y arriver ! […] Certes elle va peut-être partir, mais pas définitivement. On travaille dur en ce moment. »

L’ère Danica Patrick semble en passe de se terminer mais ce qui a été accompli dans cette période est remarquable et légendaire. Pour la première fois dans l’histoire de l’IndyCar, une pilote féminine a réussi à s’imposer dans une course automobile de premier plan. Nous vous tiendrons informés de la décision prise par Danica Patrick dans les prochains jours, mais une chose est sûre, les jours de l’IndyCar Series s’annoncent radieux avec ou sans la pilote américaine.