Cette journée de vendredi restera sans aucun doute l’un des meilleurs souvenirs NASCAR. Arrivé tôt sur le circuit j’ai pu comme à mon habitude déambuler dans le garage de la Sprint Cup juste après le déchargement des voitures. L’ambiance est toujours aussi plaisante alors vous imaginez le plaisir si en plus ma balade est accompagnée d’un Donut offert par le circuit (l’ACO on prend des notes svp).


Ensuite c’est direction le toit des tribunes – là où les spotters se placent – pour enregistrer une présentation de la course. Le circuit est encore désert et le soleil vient juste de se lever. Je profite de ce moment qui est sans doute le dernier aussi calme de mon voyage.


De retour en salle de presse pour monter la vidéo, je retrouve mes ‘collègues’ des derniers jours. J’ai vraiment l’impression d’être le petit dernier d’une grande famille. La journaliste de MRN vient me faire un petit bonjour en français dans le texte pendant que Mike Mulhern – sans doute l’un des plus grands spécialistes actuel de la NASCAR – me tape sur l’épaule. Il est très bourru donc pour moi ce petit geste veut dire beaucoup. Je regrette déjà de ne pas être à Bristol la semaine prochaine.


Je vérifie ma boite mail et j’ai reçu les deux confirmations pour les interviews prévues cet après-midi. Au programme donc Jeff Gordon – que je ne vais pas vous présenter – à 14h00 et Austin Dillon, leader de la Truck Series, à 16h00. Je commence à regrouper et à sélectionner les questions que vous avez posées sur le forum. Il y en a beaucoup et j’essaye de sélectionner celles qui me permettront de suivre une certaine cohérence dans l’interview.



Je repars ensuite dans les garages pour le début des essais de la Sprint Cup pour observer les pilotes juste avant qu’ils montent en voiture ou juste avant de prendre la piste. Il y en a pour tous les gouts. De celui qui se cache derrière son casque et son filet à celui qui discute avec les journalistes et pose pour les fans jusqu’au dernier moment. Et il y a Kyle Busch… qui comme à chaque fois arrive après le début de la séance 😉 Il doit avoir une sorte de routine avant de prendre le volant, mais depuis deux semaines, je ne l’ai pas vu une seule fois être en piste dès le début d’une séance.


Après ces essais, je mange rapidement dans la salle de presse en finalisant la préparation de mes interviews. Ensuite direction le Hauler de Jeff Gordon où j’ai rendez-vous avec son agent. Il y a un nombre impressionnant de fans stationnés devant le camion et je me demande comment vais-je pouvoir me frayer un passage sans me faire lyncher. Heureusement l’agent de Gordon me voit et m’ouvre le passage. Je monte dans le camion pour préparer le matériel pendant que Jeff signe un nombre incalculable d’autographes.


Il me rejoint ensuite dans le camion. Sa première réflexion porte sur le nom du site. Il trouve amusant d’être français et de prendre un nom de site américain. Nous enchaînons ensuite sur l’interview. Comme toujours Gordon est très professionnel, mais je trouve qu’il fait des réponses trop longues. C’est un truc bien connu qui limite le nombre de questions pour un temps donné. Nous discutons quand même en face à face pendant plus de 10 minutes et j’ai quasiment les réponses à toutes les questions que j’avais en stock. C’est son agent qui nous arrête expliquant que son pilote doit maintenant partir en briefing pour préparer la séance de qualification. Je repars avec le sourire direction la salle de presse pour monter le tout. J’envoie ensuite la vidéo à Geoffroy qui se chargera de la traduction avant sa mise en ligne.


A peine le temps de regarder le début des qualifications que je dois repartir dans le garage des Trucks cette fois pour rencontrer Austin Dillon, le petit-fils de Richard Childress et sans aucun doute celui qui ramènera la voiture n°3 en Sprint Cup d’ici quelques années. A mon arrivée il n’est pas à son camion et son agent m’explique qu’il a pris du retard dans son planning. Il enregistre actuellement une publicité pour Nascar.com au milieu des garages. C’est toujours amusant de voir le nombre de personnes nécessaires, l’installation pour régler l’éclairage (en plein jour !) afin d’enregistrer un message de 10 secondes. Je me sens comme un amateur avec ma petite caméra HD et mon micro. Mais au final je ne trouve pas mes vidéos si mauvaises que cela et vous ?
10 minutes plus tard, Austin est enfin disponible et je le suis dans son camion. Cette fois nous ne restons pas dans la couloir et nous allons dans le salon nous installer dans un canapé. Austin semble assez fatigué, mais il reste très sympa. L’interview se passe très bien. C’est un jeune pilote avec déjà beaucoup de métier, mais aussi beaucoup d’humour. Un peu dans la ligné d’un Carl Edwards qui aujourd’hui nous a fait un festival en salle de presse. Pour l’anecdote il doit partir samedi soir à Montréal pour la course de Nationwide, mais a oublié son passeport chez lui. En plus de cela il pilotera lui-même l’avion avec à son bord Marcos Ambrose qui est Australien. Bref l’entrée au Canada est loin d’être gagnée !


Après l’interview de Dillon je retourne en salle de presse assister à la fin de la séance de qualification de la Sprint et aux conférences organisées avec les trois premiers que sont Greg Biffle, Matt Kenseth et Ryan Newman. Il est maintenant 18h30 et je décide de terminera ma journée de travail pour enchaîner avec une soirée 100% NASCAR dans le camping. Et quelle soirée ! Je me suis retrouvé avec une bande de 6 véritables Rednecks avec lesquels j’ai vraiment passé un bon moment. Une fois les présentations effectuées, j’ai pu participer au BBQ. En guise de légume, en plus des pommes de terre, j’ai eu droit à deux épis de mais aspergés de beurre en bombe !! Si si cela existe.


Après le repas et bien 3 bières par personne (pour info ils ont apporté dans leur bus pas moins de 800 canettes de bière et 4 bouteilles de Whisky), Jeff m’a fait visiter le bus. Un vieux machin acheté il y a deux semaines qu’ils ont entièrement repeint et reconditionné pour en faire un dortoir avec électricité et climatisation ! Du très beau boulot !


Après quelques bières de plus Jeff m’explique pourquoi ils ont un carton plein de colliers de perles (Beed). Dans un camping NASCAR, il y a une coutume qui s’appelle « A Beed for a Boob » qui consiste à offrir un collier de perle (Beed) à toute les femmes qui vous montrent leur seins (Boob). Un bon moyen selon eux de repérer les filles ‘sympa’, facile ce sont celles qui ont le plus de colliers !



En face de nous un adolescent se fait embarquer par la police. Brian me glisse que c’est un « Under Age », un jeune de moins de 21 ans qui a consommé de l’alcool. Il va terminer sa soirée en cellule. La soirée continue avec encore un peu plus d’alcool. L’ambiance reste bon enfant, mais la nuit s’annonce animée. A noter cependant que la police impose un minimum de calme dans le camping à partir de minuit. Cinq bières plus tard, quelques Boobs et de la grosse rigolade, je décide qu’il est temps pour moi de quitter mes nouveaux amis. Cette soirée a vraiment été sympa et j’ai enfin côtoyer de très près le cœur des fans de NASCAR.




Pour voir plus de photos de ce 6ème jour, cela se passe sur la page facebook d’US RACING.
Vous pouvez également suivre ce carnet de bord en direct grâce au Facebook du site et également sur le Twitter de la rédaction.

Retrouvez chaque jour le carnet de bord de Arnaud REMY, envoyé spécial à Watkins Glen puis sur le circuit du Michigan.