Retour aux choses sérieuses ce week-end avec la qualification et la course de NASCAR Truck Series. Une dernière séance d’essais était également au programme de cette journée de samedi. Je commence déjà à penser que ce sont les derniers jours que je passe sur ce continent et j’en ai déjà la boule au ventre.


Ce matin, premier en salle de presse et j’ai l’honneur d’entamer le paquet livré pour le petit déjeuner. Je croise également en avant première les différents trophées qui seront remis aux vainqueurs des courses de ce week-end. Je mets rapidement en ligne l’entrevue de Jeff Gordon et j’espère qu’elle vous plaît – nous avons besoin de vos retours positifs ou négatifs pour améliorer les choses la prochaine fois.


Direction ensuite le garage de la Sprint Cup qui vient d’ouvrir (j’ai l’impression de me répéter tous les jours, mais c’est un peu devenu une routine pour moi cette visite…). L’activité est déjà intense et je me rends compte que les garages de la Sprint au Michigan sont vraiment tout petits. Les voitures doivent être garées de travers pour que les mécanos puissent accéder aux roues. Le leader du championnat et l’ancien champion ont vraiment un avantage à ce niveau avec des garages doubles juste pour eux.



J’enchaine tout de suite avec le garage de la Truck où la pression monte d’un cran. Les Trucks passent à l’inspection et sont ensuite directement placés sur la pitlane en vue de la séance de qualification. Je décide de rester sur la pitlane et d’observer les pilotes et les mécanos. Certains pilotes sont rapidement présents à côté de leur voiture – plus de 30 minutes avant le départ – alors que d’autres (comme Kyle Busch) n’arriverons qu’au dernier moment. A noter que Kyle a quand même pris le temps de signer un paquet d’autographes à la différence de Kevin Harvick.



Les pilotes de Trucks sont peut-être moins médiatisés, mais ils ont également des fans. Pendant que les premiers pilotes prennent la piste pour leurs tours de qualification, les autres discutent avec les fans ou d’autres pilotes et signent des autographes. L’ambiance est quand même beaucoup plus détendue qu’en Sprint ou en Nationwide et il y a une vrai proximité avec les fans. L’un d’eux me glisse d’ailleurs qu’il ne vient que pour la Truck et qu’après il rentre chez lui du côté de Chicago. La Truck Series a en fait ses propres fans. J’arrive à capter une discussion entre Cole Whitt (19 ans) le pilote le plus jeune du plateau et le vétéran Mark Martin (120 ans).




Après cette séance de qualification et la pole décrochée par Matt Crafton, je retourne en salle de presse pour vous poster les photos sur la page facebook d’US RACING et me rafraîchir un peu. Nous attendons de la pluie dans l’après-midi, mais ce matin il fait encore très beau et très chaud. En salle de presse j’assiste à la séance d’essais de la Sprint Cup et je mange au self réservé aux médias. Je me retrouve à la table de Bob Pockrass. Après Kenny Bruce, c’est donc le deuxième journaliste de SceneDaily avec qui je peux discuter. Ce qui est amusant c’est qu’il n’a pas forcement les mêmes avis que Kenny sur les pneus pluies ou l’évolution de la NASCAR. Ces petites discussions informelles sont vraiment intéressantes et pour moi une part importante du plaisir que je prends dans ce voyage.



La course de Truck Series débute dans un peu plus d’une heure alors j’en profite pour aller faire un tour dans le village à l’entrée du circuit où se trouvent tous les camions de produits dérivés et les stands des sponsors. Je ne vais pas tout passer en détails tant il y en a. La seule chose que je retiens c’est que les camions de produits ne faisaient pas recette contrairement à ce que j’ai pu voir à d’autre reprises par le passé. La crise ?


Comme prévu pour la course je monte dans la Presse Box. Une salle média située sur le toit des tribunes juste en dessous du poste des spotters. C’est climatisé, calme et nous avons une vision sur tout le circuit en plus des écrans plats diffusant SPEED, les caméras du circuit et le chronométrage officiel. C’est décidé je vais suivre toute la course d’ici. Et quelle course !! Je ne reviens pas dessus, il y a un excellent résumé sur un excellent site. J’ai pu tout voir en direct y compris le crash ayant impliqué les leaders en fin de course. Cet accident s’est déroulé de l’autre côté du circuit, mais j’ai parfaitement vu l’action. Cette place dans les tribunes est idéale. C’est d’ailleurs pour cela que les commentaires TV et Radio y ont des emplacements réservés. D’ailleurs ce vendredi dans la cabine à côté de moi il y avait un certain Michael Curtis Waltrip qui officiait pour le compte de SPEED TV.


Tout au long de la course nous recevons des mises à jour de la météo. Un orage arrive à vitesse grand v sur le circuit et nous ne sommes pas sûr d’y échapper avant le drapeau à damier. Heureusement cela n’arrivera pas. La course se termine et 15 minutes après le circuit se retrouve sous une grosse averse. De retour en salle de presse pour assister aux conférences de presse d’après course, j’ai l’occasion de poser un question à Kevin Harvick devant tous les journalistes. Je prends mon plus bel accent et après avoir fait un petit coup de pub pour US RACING je lui demande l’impact de la pluie sur la course de Sprint de dimanche et en particulier sur les trajectoires. Pour fêter cela, un ‘collègue’ me prend en photo avant de me l’envoyer par mail.


En Truck Series nous avons en effet observé trois trajectoires différentes et je me demande si ce sera toujours le cas après le lessivage de la piste par la pluie. Il me répond qu’il n’y aura surement que deux vraies trajectoires en Sprint (haut et bas) et que celle du milieu ne sera utilisée qu’en dernier recours pour éviter un accident. La conférence de presse se termine et j’ai officiellement terminé ma journée de ‘travail’. Mais sur les écrans de la salle nous avons la course de Nationwide à Montréal qui est diffusée et je décide donc de tout plier de la regarder tranquillement. Une belle course avec du spectacle et des dépassements. J’en discute avec les gars de SceneDaily et nous trouvons tous cela dommage que cette épreuve soit menacée de disparaitre par manque de soutien.


Après la course et étant donné qu’il pleut des cordes je décide de m’accorder une petite soirée tranquille avec au programme Double Whooper whith Cheese de chez Burger King, un Rolo McFlurry de chez McDonalds (il était en face du BK) et ensuite Rise of the Planet of the Apes dans un petit cinéma de quartier. Le prix de la place ? $3.50 !!! Incroyable. En plus ce film est splendide, je vous le conseille vivement tout comme Captain America d’ailleurs.

Voilà une nouvelle journée de bouclée. Demain dimanche c’est la course de Sprint et ma dernière journée NASCAR sauf si la météo vient une nouvelle fois perturber le planning, mais ce n’est pas prévu. See you soon 😉

Pour voir plus de photos de ce 7ème jour, cela se passe sur la page facebook d’US RACING.
Vous pouvez également suivre ce carnet de bord en direct grâce au Facebook du site et également sur le Twitter de la rédaction.

Retrouvez chaque jour le carnet de bord de Arnaud REMY, envoyé spécial à Watkins Glen puis sur le circuit du Michigan.