Cent-douze millièmes de seconde, voilà l’écart à l’arrivée entre Klaus Graf et Guy Smith après 107 tours courus et quatre heures de course ! Le pilote de la Lola/Mazda a tout tenté dans les quinze dernières minutes pour prendre la tête notamment en passant dans l’herbe lors du dépassement des GT, mais rien n’y a fait. Klaus Graf, qui avait perdu la course dans l’avant-dernier virage l’an dernier, a tenu bon jusqu’au baissé du drapeau à damier.

Luhr/Graf s’imposent donc devant Dyson/Smith. La troisième LMP1 est celle de Burgess/McMurry/Lewis à la septième place du classement général.

En LMPC Leitzinger/Junco se sont imposés devant Lux/Zugel/Julian et Montecalvo/Bennett.

En GT BMW n’a pas gagné, mais encore une fois la marque allemande est montée sur le podium en y plaçant ses deux voitures. C’est Ferrari qui s’est imposé grâce à l’équipage du Risi Competitione n°62 composé de Melo et Vilander. La BMW n°55 de Werner et Auberlen a coupé la ligne neuf secondes après la Ferrari, alors que la n°56 de Muller et Hand complète le podium. Dirk Muller aura attendu les dernières minutes de la course pour s’assurer le podium en dépassant Bergmeister sur la Porsche n°45 du Flying Lizard dans le virage n°1, par l’extérieur, à moins de quinze minutes de la fin de l’épreuve.


Enfin, dernière catégorie représentée, la GTC, Bleekemolen et Pappas s’imposent devant Ende/Pumpelly et Edwards/Kauffmann/Cisneros.

A noter qu’il y avait une seule LMP2 d’engagée, la n°055 de Tucker/Bouchut/Diaz qui coupe la ligne d’arrivée en cinquième position au classement général à quatre tours du vainqueur.

La prochaine épreuve se déroulera le premier week-end de septembre dans les rues de Baltimore. Ce sera la première venue de l’American Le Mans Series dans les rues de cette ville du Maryland.