A l’âge de 26 ans, Kyle Busch a écrit une nouvelle page de l’histoire ce vendredi lors des Food City 250 disputés sur le Bristol Motor Speedway.

Le pilote de la Joe Gibbs Racing a résisté à son coéquipier, Joey Logano, pour s’imposer avec dix-neuf millièmes d’avance, signant du même coup son cinquantième succès en NASCAR Nationwide Series et devenant ainsi le pilote le plus victorieux dans la deuxième division de la NASCAR.

La marge de victoire est la plus faible enregistrée à Bristol depuis l’instauration du chronométrage électronique en 1993.

Kyle Busch : « C’est Incroyable ! Nous avions Mark avec nous à Loudon (quand il a égalé le record de 49 succès – ndlr) et c’était une façon incroyable d’égaler les 49 victoires de Mark Martin. Et venir ici et battre ce record, à Bristol, l’une de mes pistes favorites et l’une des pistes préférées de l’équipe. C’était certainement une course incroyable. »



© Tom Pennington/Getty Images for NASCAR


Comme à son habitude Kyle Busch était fou de joie au passage de la ligne d’arrivée, oubliant d’un coup les déboires survenus mercredi lors de l’épreuve de Truck. Ce succès est aussi son vingt-troisième lors de ses cinquante-et-une dernières apparitions.

Derrière Busch et Logano, le top-5 est complété par Clint Bowyer, Carl Edwards et Aric Almirola.

Kyle Busch : « Je ne sais pas d’où il (Logano – ndlr) est venu, il avait une fusée à la fin. J’étais juste un petit peu survireur, le plus que nous étions ici. Je pensais que la trajectoire haute était la meilleure et j’ai essayé de le laisser en bas. Il m’a épuisé. »

Dans la ligne des stands après l’arrivée, Joey Logano regardait non sans envie son coéquipier célébrer la victoire.

Joey Logano : « J’ai fait tout mon possible. J’ai fait tout ce que je pouvais faire sauf le mettre dehors car ce n’est pas la chose à faire quand vous êtes coéquipiers. »

Le top-10 de cette course est composé de Michael Annett, Jason Leffler, Elliott Sadler, Parker Kligerman et Brian Scott. Sadler reprend ainsi quelques points à Ricky Stenhouse Jr., onzième, toujours leader du classement. Les deux hommes ne sont plus séparés que de cinq points.

Parti de la pole position Busch a mené les 112 premiers tours avant que Clint Bowyer ne profite du trafic pour s’infiltrer. Bowyer était toujours en tête quand le moteur de Jeremy Clements a explosé au tour 124, ce qui a forcé les officiels à sortir le drapeau jaune pour la deuxième fois de la soirée.

Bowyer et Busch avaient ainsi l’opportunité de passer par la voie des stands pour la première fois de la soirée. L’ordre après le ravitaillement était inchangé entre les deux hommes.

Il faudra attendre le 163ème tour pour voir Busch reprendre la tête de l’épreuve, avant que vingt-quatre tours plus tard, Bowyer ne le dépossède à nouveau de son bien.

Au tour 193, lors d’une nouvelle neutralisation Edwards, Busch et Bowyer plongeaient dans la voie des stands alors que Leffler, Logano et Sadler restaient en piste.

Lors de la relance Logano s’emparait de la tête alors que Busch s’emparait directement de la deuxième place. Les deux hommes allaient s’échapper avec Bowyer tentant de les rattraper.

Busch reprendra définitivement la tête de l’épreuve au tour 206.