Indy Grand Prix of Sonoma : faits et déclarations

Faits :
Dimanche 28 août, Will Power est sorti de sa cachette pour se montrer sous son meilleur jour. Déjà poleman, l’Australien a dominé de la tête et des épaules les 75 tours que comptait l’épreuve pour retrouver le chemin de la Victory Lane.


Cette victoire est sa cinquième de la saison et sa 14ème en carrière. Auparavant, Power était monté sur la plus haute marche du podium à Barber, Sao Paulo, lors de la deuxième course du Texas et à Edmonton.

En s’imposant à Sonoma, Power est devenu le premier double-vainqueur sur cette piste.

Sur la deuxième marche du podium, Helio Castroneves retrouve lui aussi les sommets. Le Brésilien a ainsi égalé son meilleur résultat cette année qui était une deuxième place décrochée sur l’aéroport d’Edmonton.

Grâce à sa troisième position, Ryan Briscoe a offert à son écurie un triplé historique qui ne lui était plus arrivée depuis Nazareth 1994 lorsque Paul Tracy s’était imposé devant Al Unser Jr. et Emerson Fittipaldi. Ce podium est son quatrième de la saison.

En IndyCar, la dernière fois qu’une écurie avait réalisé un triplé remonte à la saison 2005 lorsqu’Andretti Autosport avait monopolisé le podium de St. Petersburg.

Déclarations :
Will Power : « C’était une performance d’équipe incroyable. C’était le meilleur week-end que vous pouviez espérer. Si la course reste sous régime de drapeau vert, vous êtes presque assuré de faire 1-2-3, et c’est ce qui s’est produit (…). Toute l’équipe Penske fut très forte et a fait un travail fantastique sur les voitures. J’étais heureux lors du dernier restart parce que j’avais beaucoup de trafic devant moi et je savais que ça allait être dur. Je suis incroyablement motive après quelques mauvaises courses cette saison. Je savais que l’équipe était meilleure que ça, et nous sommes venus avec de bons réglages, avons faits de bon résultats et nous sommes sur le bon chemin maintenant.« 

Helio Castroneves : « La voiture était super tout le week-end. Immédiatement à la sortie du camion lorsque nous avons commencé les essais, les trois voitures étaient fantastiques. Je dois rendre hommage à Will et aux ingénieurs pour nous avoir donné les informations du test de la semaine dernière. Les dernières courses, j’ai vraiment bataillé et mes ingénieurs ont pu mettre toutes les pièces du puzzle ensemble et nous avons fait un super résultat aujourd’hui. Je voulais évidemment gagner, mais Will était dans une classe à part aujourd’hui, et si vous regardez ses temps au tour des essais et des qualifications, vous saviez qu’il allait être fort.« 

Ryan Briscoe : « C’était la folie lors des arrêts aux stands, j’essayais de garder Dario (Franchitti) derrière moi et je voulais surtout ne pas faire d’erreur. J’ai peut-être été un peu plus conservateur que je ne l’aurai dû, mais je voulais vraiment éviter de faire une erreur.« 

Sébastien Bourdais : « Giorgio Pantano m’a bloqué sur la fin. Je ne sais pas ce que els officiels vont faire (ndlr : ils ont rétrogradé l’Italien à la 17ème position). J’allais plonger à l’intérieur et il m’a bloqué. Il m’a poussé au-delà de la ligne pour finir le boulot. L’équipe a fait de bons arrêts. Ce n’était pas la voiture la plus rapide mais nous faisons des progrès.«