Faits :
« C’était une des courses les plus difficiles de ma carrière ! » Tels sont les premiers mots prononcés par Will Power à l’issue d’une course qu’il a parfaitement maîtrisé. Grâce à cette victoire, le pilote australien revient à cinq points de son grand rival au championnat, Dario Franchitti. Souvenez-vous, alors qu’il totalisait encore 76 points de retard après Mid-Ohio, Will Power a entamé une remontée météorique pour prendre une nouvelle dimension dans ce championnat plus que jamais disputé.

Derrière l’intouchable australien, c’est Oriol Servia qui termine second grâce à une stratégie audacieuse parfaitement maîtrisée (il partait seizième. Ndlr) juste devant le rescapé de cette épreuve, le brésilien Tony Kanaan, auteur d’une remontée fantastique. Après son impressionnant crash avec Helio Castroneves au warm-up, Kanaan a dû empunter la voiture de réserve d’EJ Viso qui présentait des réglages initialement prévus pour ovale ! Avec toute sa maestria, le champion INDYCAR 2004 a su faire un très bon usage de cette voiture pour se hisser sur la dernière marche du podium.

Dario Franchitti termine quatrième à l’issue d’une course sans éclats devant son équipier Scott Dixon et la surprenante Danica Patrick ! Partie vingt-cinquième, la pilote Andretti Autosport a fait taire les rumeurs d’une éventuelle démotivation causée par son départ en NASCAR. Quand son matériel est à la hauteur et que les conditions de courses sont favorables, l’américaine peut se montrer très performante. Alex Tagliani, Ryan Hunter-Reay, Vitor Meira et Graham Rahal complètent le top-10.

Déclarations :
Will Power : « C’était une des courses les plus difficiles de ma carrière ! Je suis très fatigué mais c’était nécessaire pour le championnat. J’ai donné tout ce que j’avais. C’est un résultat incroyable, exactement ce qu’il nous fallait pour se rapprocher de Dario au classement général. »

Oriol Servia : « Les ailes d’Orioles’ étaient avec Oriol aujourd’hui (référence au nom du stadium de Baltimore. Ndlr). Maintenant vous comprenez pourquoi l’écurie Newman/Haas Racing totalise plus de 100 victoires. Nous avons connu une saison difficile l’année dernière mais nous sommes de retour ! Je suis quatrième au championnat et nous nous battons pour le podium à chaque course. Et ce n’est sans doute pas fini… »

Tony Kanaan : « Je ne remercierai jamais assez l’équipe KV Racing Technology. Nous avons connu un gros problème au warm-up mais ils ont tout remis dans l’ordre et m’ont fait part de tout leur soutien. C’est la course à domicile de mon sponsor et je suis ravi d’avoir pu terminé sur le podium. Pour réaliser une telle performance il doit toujours y avoir un évènement difficile au début pour enfin connaître la joie. »

Dario Franchitti : « Je pense que nous avions une voiture pour terminer à la troisième place. Graham (Rahal) et Will (Power) étaient très forts et nous avons eu une mésentente au niveau de la stratégie. Mon équipe m’a demandé de ravitailler alors que je venais de passer l’entrée des stands. J’ai dû freiné fort et Scott (Dixon) a du m’éviter. Pire encore, en sortant des stands j’ai cru que Scott allait prendre le virage mais lui a cru l’inverse. Nous avons vraiment failli nous percuter en étant trop gentils ! En ce qui concerne le tracé, je regrette que la personne qui ait dessiné la piste n’ai pas pensé à mettre quelques possibilités de dépassement en plus. J’espère que l’année prochaine nous offrirons encore un meilleur spectacle. […] Pourquoi est-ce que je m’inquièterais pour le championnat ? Cela ne me fera pas aller plus vite ! »

Scott Dixon : « C’était une journée frustrante pour nous. Nous avons tenté une stratégie décalée mais il nous aurait fallu un drapeau jaune tôt dans la course. Au lieu de cela, nous sommes retombés vers la dixième place pour finalement terminer cinquième. Nous avons eu une si longue période sous drapeau jaune pour enlever les voitures bloquées à l’épingle, c’était une vraie pagaille. »

Danica Patrick : « Quelle magnifique façon de terminer un week-end. Nous avons tenté une stratégie audacieuse et ça a payé. Je suis tombée en panne d’essence après l’arrivée en entrant aux stands mais ça me convient. Mon équipe a réalisé des arrêts supers ce qui était la clé ici. Nous devons rester dans cette dynamique pour disputer la course routière de Motegi. »

Alex Tagliani : « C’était une bonne course pour nous. Après l’embouteillage à l’épingle nous avons pu changer le museau de la voiture sans problème. Nous avons été ralentis par quelques voitures plus lentes, ce qui me coûte le top-5. En tout cas, le fait de changer les réglages de la voiture avant la course pour ensuite changer le museau dans le feu de l’action prouve une nouvelle fois la détermination du Spa Schmidt Motorsport. Quand on a une bonne voiture, il ne faut jamais baisser les bras puisqu’il est toujours possible de se battre devant. »

Sébastien Bourdais : « J’étais plutôt calme en début de course. Après avoir dépassé Ryan au premier virage j’ai conservé ma position. Je savais que la course allait être longue mais notre voiture avait un bon équilibre, j’ai donc pu commencer à économiser du carburant. Malheureusement un câble a dû fondre dans le boîtier électronique et j’ai perdu ma boîte de vitesse, ce qui nous a forcé à abandonner. »

Randy Bernard : « Je tiens à remercier la ville de Baltimore pour sa patience et l’accueil qui a été réservé à l’INDYCAR et aux fans. La course d’aujourd’hui était particulière et tout le monde y a trouvé son compte. Cet évènement a tout pour s’inscrire dans la durée. »