Kyle Busch a finalement enlevé l’épreuve de NASCAR Nationwide Series disputée à Richmond, alors que le pilote de la Joe Gibbs Racing n’avait pas la meilleure voiture de la soirée. Le champion 2009 a cependant profité d’un meilleur arrêt en fin de course, pour résister au retour de Carl Edwards.

Carl Edwards justement, le pilote de la Roush Fenway Racing avait la meilleure voiture. S’il a mené 160 tours, il s’est raté lors du dernier arrêt repartant quatrième et ne pouvant pas remonter sur Kyle Busch aussi vite qu’il l’aurait voulu.


Au final Kyle Busch s’impose devant Carl Edwards, Ricky Stenhouse Jr., Ryan Truex qui signe là son meilleur résultat en carrière, Kenny Wallace, Elliott Sadler, Aric Almirola, Reed Sorenson, Justin Allgaier et Joe Nemechek pour le top-10.

À l’agitation du drapeau vert Brad Keselowski conservait l’avantage lié à sa pole position, mais il ne parvenait pas à se défaire de la pression de Kyle Busch, Carl Edwards et Trevor Bayne. Edwards trouvera finalement l’ouverture dans le neuvième tour.

Parti de l’arrière du peloton suite à des problèmes électriques, Ryan Truex mettait à peine plus de vingt tours pour remonter dans le top-20 de l’épreuve.

Alors qu’il comptait près d’une seconde d’avance sur Brad Keselowski au tour 65, Carl Edwards voyait le peloton revenir derrière lui suite à la première neutralisation causée par l’accident de Blake Koch, bien aidé par Aric Almirola. Lors de cette neutralisation, Josh Wise, éligible pour le Dash 4 Cash voyait son moteur exploser ce qui forçait les officiels à allonger la neutralisation pour nettoyer la piste.

Lors de la relance au tour 79, Kyle Busch s’emparait de la tête de l’épreuve alors que Brad Keselowski se ratait complètement dans le virage n°1 et se faisait passer par tout le peloton ou presque. Dans le virage n°3, Harvick allait bumper Jason Leffler et les deux pilotes termineront dans le mur. Les officiels en seront quittes pour rappeler la voiture de sécurité en piste.

Lors de la relance Kyle Busch conservait la tête, mais avait les trois pilotes de la Roush Fenway Racing à ses trousses. Il faudra moins de deux tours à Edwards pour prendre l’avantage sur Busch et reprendre sa domination.

Au tour 130, Danica Patrick bloquait ses freins et envoyait Brad Keselowski dans le mur alors que tous deux venaient d’être mis à un tour. Les ravitaillements sous drapeau jaune permettaient à Kyle Busch de reprendre la tête de l’épreuve devant Carl Edwards et Ricky Stenhouse Jr.. Trevor Bayne était le grand perdant de cette salve d’arrêts puisqu’il ressortait en neuvième position.

La relance était une nouvelle fois agitée avec Brian Scott et Michael Annett dans le mur après que le pilote Gibbs ait été poussé par Aric Almirola dans le virage n°3.

Kyle Busch parvenait à conserver la tête de l’épreuve lors de la relance, alors que Jamie McMurray enchaînait les tours à faible allure avant de rentrer dans les stands. Alors que Carl Edwards attaquait Kyle Busch pour la tête de l’épreuve, Eric McClure finissait sa course dans le mur après avoir crevé dans la ligne droite arrière au tour 159, ce qui obligeait les officiels à neutraliser l’épreuve pour la cinquième fois.

Comme à chaque fois, Kyle Busch prenait le meilleur lors de la relance, mais au bout de trois tours ils se retrouvait sous la pression de Carl Edwards qui finissait par passer après plusieurs tours au coude à coude.

Au tour 209 Trevor Bayne allait terminer dans le mur après s’être frotté d’un peu trop près à Kevin Harvick. Ce dernier, n’ayant pas apprécié un bump de Bayne l’envoya immédiatement dans le mur pour lui montrer son mécontentement.

Les leaders profitaient de la neutralisation pour ravitailler et Kyle Busch repartait une nouvelle fois en tête devant Ricky Stenhouse Jr., Ryan Truex, Carl Edwards et Aric Almirola pour le top-5.


Kyle Busch prenait de nouveau le meilleur lors de la relance et était suivi par Ricky Stenhouse Jr., alors que Carl Edwards avait toutes les peines du monde à se débarrasser de Ryan Truex pour la troisième place.

À quinze tours du but Carl Edwards dépassait Stenhouse pour la deuxième place, il semblait plus que clair qu’à cet instant la victoire ne pouvait échapper à l’un des trois hommes de tête (Kyle Busch, Carl Edwards et Ricky Stenhouse Jr. – ndlr.) puisque Ryan Truex, quatrième était repoussé à plus de six secondes et était plus de deux dixièmes par tour plus lent que les trois hommes qui le précédaient.

Ricky Stenhouse Jr. conserve la tête de classement général et compte désormais seize points d’avance sur Elliott Sadler et ce alors qu’il ne reste que sept épreuves à disputer.