Ce vendredi après-midi, Tony Stewart n’était pas d’humeur à parler du Chase et de sa probable qualification, de sa voiture très délicate, ou de tout autre sujet, mais la NASCAR demande aux pilotes de répondre aux médias alors Stewart a fait le job.


Debout à l’arrière de son camion, comme à son habitude, Stewart a répondu à certaines questions puis s’est énervé sur le fait que les médias ont continué à lui poser les mêmes questions dans la chasse pour le Chase. Stewart est alors parti au quart de tour.

Tony Stewart : « La pression est due aux médias présents ici. Nous faisons la même chose que nous faisons chaque semaine. C’est vous les gars qui nous posez les mêmes questions depuis huit semaines. C’est ennuyeux comme l’enfer. C’est de la que vient la pression, du fait que nous répondons à la même chose ces sept ou huit dernières semaines. C’est là que ça devient ennuyeux à force. Cela devient monotone. Tout ce qui m’importe est ce que je vais faire ce week-end. Je ne suis pas inquiet sur l’article que vous allez faire cette semaine. »

L’intervention du double champion de la NASCAR Sprint Cup Series montre bien sa fébrilité à l’amorce de la dernière épreuve de la saison régulière. Actuellement dixième, sans victoire et avec un avantage de vingt-trois points sur le onzième, Tony Stewart doit terminer dans les dix-huit premiers pour s’assurer une qualification en playoffs. Le cas échéant il dépendra des résultats de ses adversaires.