Ayant déjà roulé à plusieurs reprises sur le circuit routier de Motegi , Joao Paulo de Oliveira va faire ses grands débuts en INDYCAR ce week-end. Le pilote qui dispute à la fois le championnat japonais de voitures Grand Tourisme et la Formula Nippon (équivalent des GP2 Series en Europe. Ndlr) espère mettre à profit l’expérience qu’il a acquise sur ce tracé depuis quelques années pour réaliser une bonne performance.

Actuellement 3ème du championnat SuperGT, le champion en titre de la Formula Nippon va prendre le baquet de la monoplace n°34 habituellement occupé par Sebastian Saavedra. Bien aidé par un sponsor généreux, le brésilien aura à coeur de démontrer tout son talent sur une piste où il s’est imposé le 8 juillet dernier en Formula Nippon.

Alors qu’il utilise habituellement une voiture propulsée par un moteur de 600 chevaux, de Oliveira aura trois séances d’essais pour prendre en main la Dallara de l’équipe Conquest. Mais le brésilien nous donne déjà quelques clés pour comprendre les subtilités du pilotage à adopter sur ce circuit : « Motegi est un tracé fluide mais technique, notamment pour les freins qui sont mis à rude épreuve. C’est une succession de virages lents suivis par de longues lignes droites ; il faut donc s’assurer de freiner fort sans pour autant compromettre les sorties de virage. »

Même si la voiture qu’il va utiliser ce week-end est totalement nouvelle pour lui, le brésilien ne compte pas changer son approche de la course ce week-end : « Je dois apprendre et comprendre les limites de la voiture afin de pouvoir en tirer le meilleur lors de la séance de qualifications. Ce ne sera pas facile mais je suis confiant et je pense que nous pourrons être dans le rythme rapidement afin de connaître un bon week-end. »

Comme beaucoup de pilotes, de Oliveira espère se faire remarquer ce week-end afin d’obtenir une chance de disputer le championnat INDYCAR l’année prochaine : « J’ai toujours été en contact avec quelques personnes aux Etats-Unis mais cette fois quelque chose de concret s’est réalisé. Il y avait une opportunité et je l’ai saisie. Dans le sport automobile, il faut être prêt lorsque quelque chose se présente et j’ai le sentiment que tout ceci arrive au bon moment. »

La nouvelle monoplace développée par l’INDYCAR semble décidemment attirer de nombreux pilotes et c’est une très bonne nouvelle pour la série. Joao Paulo de Oliveira a déjà piloté une Formule 1 (avec Williams à Valence en 2006. Ndlr) mais il espère certainement ajouter une nouvelle ligne à son CV en s’expatriant aux Etats-Unis en 2012 : « Pour l’instant je me concentre sur cette course afin de réaliser la meilleure performance possible pour l’équipe. Je prends les étapes les unes après les autres. »