Comme nous vous l’avions précisé lors de notre émission hebdomadaire Splash’n Go (la prochaine édition sera diffusée en ligne sur notre site, sur Facebook et sur Ustream demain soir. Ndlr), le pilote français Sébastien Bourdais disputera bien la course de Motegi ce week-end.

Après un début de saison quelque peu difficile (un crash lors du warm-up à St Pete, une 11ème place à Barber et deux abandons consécutifs à Long Beach et Sao Paulo. Ndlr), le manceau s’est rattrapé de la meilleure des manières à Toronto pour son retour dans le championnat (6ème place finale. Ndlr).

Sébastien Bourdais : « Au début je savais que ça allait être difficile mais pas à ce point là ! La première phase est arrivée trop tôt, le deal s’est signé trop tard et nous n’avons pas pu structurer l’équipe ni faire d’essais concluants… En revanche, lors de la deuxième partie de saison, l’arrivée d’un consultant nous a bien aidé à comprendre ce qui fonctionnait pas sur la voiture ainsi que de savoir trouver des solutions différentes aux problèmes grâce à son expérience. J’ai pris beaucoup plus de plaisir et c’était beaucoup plus intéressant lors de cette deuxième phase. »

Ne disputant que les manches se déroulant sur les circuits routiers, Sébastien Bourdais a impressionné son équipe avec une constance à toute épreuve depuis le mois de juillet. Auteur de quatre top-10 cette année (dont trois 6ème places. Ndlr), le récent vainqueur des 6 heures de Silverstone en ILMC (accompagné de l’autre français de l’INDYCAR Simon Pagenaud. Ndlr) va tout faire pour livrer sa meilleure performance de l’année afin de se hisser dans le top-5.

Ce ne sera toutefois pas chose facile puisque les deux écuries stars de la discipline, Penske et Ganassi, engagent à elles-seules sept voitures ! Mais sur un circuit routier nouveau pour tout le monde (l’INDYCAR se rendait sur l’ovale de Motegi depuis 2003. Ndlr), le quadruple Champion Champ Car pourrait certainement tirer son épingle du jeu pour ce qui sera sa dernière apparition dans le championnat cette année.

Sébastien Bourdais : « Motegi, la dernière de l’année pour moi. C’est une piste que je ne connais pas, comme probablement tout le reste de la troupe. L’INDYCAR passe pour la première fois de l’ovale au circuit routier donc c’est un nouveau défi sur une nouvelle piste, on verra bien. » Des espoirs certains mais mesurés de la part du français. « Je pense que nous avons mieux compris les besoins de la voiture et trouvé le bon setup sur les circuits urbains plus que sur les circuits routiers mais malgré tout j’ai terminé trois fois 6ème et une fois 9ème à Mid-Ohio donc il devrait y avoir un petit coup à faire pour cette dernière ! »

C’est tout le mal que l’on souhaite au français, qui est actuellement en train de négocier une place à plein temps au sein du Dale Coyne Racing pour 2012. Mais pour l’heure le contrat n’est pas encore signé : « L’an prochain, c’est l’an prochain. On est encore en 2011 et pour l’instant le programme Peugeot reste prioritaire mais il y aura peut-être des coups à faire sur l’INDYCAR. Cela signifie également un changement de vie de nouveau et maintenant que je ne suis plus célibataire ce n’est pas aussi simple. C’est clair que l’on va poser toutes les options et si ça devient, de façon très nette, la meilleure option pour moi alors j’irai. Ce sera un choix difficile à faire. »

La séance d’essais libres 1 aura lieu vendredi et nous donnera une première idée de la hiérarchie qui commencera à se dessiner sur cette piste de Motegi empruntée pour la première fois par l’INDYCAR.