En fin de course Austin Dillon n’a pris que deux pneumatiques pour aller décrocher la victoire lors des Fast Five 225, battant ainsi Kevin Harvick qui avait dominé l’épreuve jusqu’alors. Dillon a ainsi remporté sa seconde course cette saison et sa quatrième en carrière.


Le pilote de la Richard Childress Racing a finalement devancé de 4,950 secondes Kevin Harvick qui aura mené 99 des 150 tours prévus. Nelson Piquet Jr., Parker Kligerman et Kyle Busch complètent le top-5. Sauter, Crafton, les rookies Paludo et Whitt ainsi qu’Hornaday complètent le top-10.

Pour la troisième fois seulement de la saison James Buescher n’est pas classé dans le top-10 d’une course. À Phoenix il n’était pas qualifié alors qu’à Martinsville il avait été contraint de renoncer sur accident et de se classer trente-cinquième. Point d’accident ou de non-qualification ce week-end pour le leader du classement général, juste une onzième place finale après une course correcte de sa part, mais sans ce petit plus lui permettant d’aller chercher un top-10.

Austin Dillon : « Je pense que c’est la plus grande de ma carrière. Je me suis battu avec Kyle et Harvick. Harvick était très fort toute la nuit, mais Danny Stockman a pris la bonne décision au bon moment. Il savait que si je ressortait devant c’était comme sentir du sang pour un requin. À chaque arrêt l’équipe nous a fait gagner des positions dans les stands. »

Grâce à ce succès Dillon remonte à la deuxième place du classement général à seulement trois longueurs de Buescher. Johnny Sauter est troisième à six points alors que Timothy Peters, quatrième, pointe à vingt longueurs.

Si Kevin Harvick a pris quatre pneumatiques lors du dernier ravitaillement cela s’explique par une vibration ressentie par le pilote/propriétaire. Dillon et Busch ont pris deux pneumatiques et ont ainsi passé Harvick.