A l’issue de la quinzième manche de la saison, Dario Franchitti doit se rendre à l’évidence : Will Power a non seulement remporté le Trophée Mario Andretti (distinction récompensant le pilote le plus performant sur circuits routiers et urbains. Ndlr) mais il a également délogé l’écossais de la première place du classement général. Un gros coup dur pour Dario Franchitti qui menait le championnat depuis de nombreuses semaines.

A l’approche de la mi-course (26ème tour. Ndlr), Franchitti occupait la 6ème place lors du restart mais souhaitait remonter le plus rapidement sur Dixon et Power qui menaient alors cette course. Pour se faire, il devait se débarrasser du pilote Penske Ryan Briscoe. C’est donc ce qu’il tenta de faire au premier virage mais sa manœuvre de dépassement qui n’était pas vraiment franche se termina comme tous le craignaient… Retardant son freinage au maximum, l’écossais bloque sa roue avant droite et finit sa trajectoire dans la arrière de la monoplace de Briscoe. L’australien part en tête-à-queue et bloque finalement Franchitti qui endommage son aileron avant. Ironie du sort, deux autres victimes sont à déplorer dans cet incident : Graham Rahal et Charlie Kimball, les deux jeunes pilotes du Chip Ganassi Racing !

« Cet incident est totalement de ma faute, totalement de ma faute… J’ai économisé du carburant pendant tout le premier relais et je suis tout de même remonté de la neuvième à la cinquième position. J’ai effectué une manœuvre risquée au restart mais je pensais qu’il y avait de la place et que Ryan élargissait sa trajectoire. Finalement la porte s’est refermée et vous avez vu ce qu’il s’est passé. »

Actuellement dans une période difficile, l’écossais a même entendu son patron tenir des propos plutôt sévères lorsqu’il a été interviewé à la télévision. « Je me suis excusé auprès de Graham (Rahal) et de Chip (Ganassi), je dois encore aller voir Charlie (Kimball) et Briscoe. Chip a raison de se montrer critique envers moi, j’ai fait une erreur, c’était une manœuvre stupide que je n’aurais jamais dû faire. »

Finalement rélégué en queue de peloton par la direction de course au restart suivant, l’écossais se classe 8ème de ce Grand Prix (Helio Castroneves ayant été pénalisé après la course. Ndlr) et est désormais relégué à 11 points de Will Power au championnat avec deux courses restant à disputer. Mais un grand champion ne se laisse pas abattre pour si peu : « Mes mécaniciens ont effectué un super travail et j’ai piloté aussi vite que j’ai pu. Je sais que je n’aurais pas dû me retrouver dans cette position mais nous devons faire avec, ça ajoute de la difficulté au challenge ! Qu’on gagne ou qu’on perde, le championnat doit être considéré comme un tout. On peut toujours lister les opportunités manquées comme la course d’aujourd’hui, Texas, Indianapolis, Loudon et d’autres mais Will peut faire la même chose… J’ai fait une faute que je n’aurais pas dû faire voilà tout. »

A l’issue de la course de Motegi, Dario Franchitti ne change pas son objectif et reste concentré sur l’obtention d’un troisième titre INDYCAR consécutif. Si nous ne l’avions pas remarqué avant, les deux prétendants au titre 2011 sont pourvus d’une motivation à toute épreuve, ce qui nous promet une fin de saison explosive !