Faits :

A Motegi, Scott Dixon est devenu le premier et seul pilote d’INDYCAR à triompher sur les deux configurations du circuit de Motegi : sur l’ovale en 2009 et sur le routier cette année. Parti de la pole position et auteur d’une course parfaitement contrôlée (Dixon a mené 62 des 63 tours au programme. Ndlr), le Néo-Zélandais s’impose devant Will Power et conserve ainsi une chance d’être titré en fin de saison. L’australien Power remporte, quant à lui, pour la deuxième année consécutive le trophée Mario Andretti qui récompense le meilleur pilote sur les circuits « non-ovales. »

Au championnat, c’est Will Power qui mène désormais avec 11 points d’avance sur Dario Franchitti alors qu’il reste deux manches à disputer. L’écossais a connu un week-end catastrophique mais il sauve tout de même les meubles en terminant huitième. Malgré tout, et même s’il soutient qu’il n’est pas préoccupé par la fantastique remontée de Will Power au classement général, Franchitti ne peut s’en prendre qu’à lui-même pour la collision qu’il a provoqué sur Ryan Briscoe au 26ème tour.

Saluons les bonnes performances de pilotes pas toujours à la fête tels que Marco Andretti qui termine sur la troisième marche du podium, Alex Tagliani quatrième (c’est son troisième top-5 de la saison. Ndlr), Oriol Servia qui a su redresser la barre après des essais qualificatifs difficiles (16ème temps. Ndlr) ou encore Sébastien Bourdais qui termine une nouvelle fois sixième et score son cinquième top-10 sur les six dernières courses !

J.R Hildebrand termine septième et reprend de gros points à son adversaire pour le classement des rookies, James Hinchcliffe (seulement quinzième. Ndlr). L’américain possède 14 points d’avance sur le pilote Newman/Haas avant d’aborder les deux dernières courses sur ovales. Dario Franchitti termine donc huitième juste devant Mike Conway et Takuma Sato qui n’aura pas vécu une course de tout repos : poussé hors de la piste par Joao Paulo de Oliveira en début de course, le japonais sera victime d’un accrochage avec E.J Viso dans les derniers tours !

Notons enfin la grosse déception de Ryan Hunter-Reay qui restait sur une série de sept top-10 consécutifs et qui caressait l’espoir de terminer cinquième en fin de saison. Alors huitième à 5 tours du but, l’américain tenta un dépassement par l’extérieur sur Sébastien Bourdais pour la septième position qui se termina dans le bac à graviers du virage 3…

La prochaine manche au calendrier se déroulera sur l’ovale du Kentucky le 2 octobre.

Déclarations :

Scott Dixon : « Tout d’abord, je dois rendre hommage au Chip Ganassi Racing qui m’a donné une voiture fantastique. Dans certaines phases de course j’ai pu facilement contrôler mon rythme pour économiser du carburant. Nous avons eu de très bons arrêts au stand, une bonne stratégie et tout s’est passé comme prévu. »

Will Power : « C’était une bonne journée pour le Team Penske. Nous avons tout fait pour dépasser (Scott) Dixon mais il était très aggressif et mérite véritablement sa victoire. En terme de points la journée a été favorable mais je vous avoue que je ne me préoccupe pas de points pour le moment. Je dois simplement terminer devant la voiture n°10 durant le reste de la saison et tout sera parfait. C’est un honneur pour moi de remporter le trophée Mario Andretti pour la seconde fois – j’ai tellement de respect pour Mario et tout ce qu’il a accompli. Désormais, nous devons continuer sur notre lancée et être forts sur les ovales. »

Helio Castroneves (pénalisé après la course): « Ce n’est certainement pas la façon dont je souhaitais terminer la dernière course d’INDYCAR au Japon. Je voudrais remercier tous les supporters japonais qui ont été incroyables durant toutes ces années. C’est malheureux que nous ne venions plus courir ici dans un futur proche, j’ai de très bons souvenirs de Motegi. En ce qui concerne la course d’aujourd’hui, je suis extrêmement déçu par le résultat et par la décision de me pénaliser à la fin. Je l’ai déjà dit précédemment mais les décisions de la direction de course ont été très inconstantes, surtout cette saison, et elle nous l’a prouvé une nouvelle fois aujourd’hui. Je suis vraiment bouleversé et je pense que ce n’est pas bien pour les fans et pour mes homologues pilotes. » Mais c’est sur twitter que le brésilien a vraiment déclaré ce qu’il avait sur le coeur et exprimé sa frustration : « C’est triste de voir une seule personne responsable de détruire une discipline toute entière. Brian Barnhart est inconstant et change même les règles quand ça l’arrange, pour lui et pour ses intérêts personnels. Dans la même course, il décide de pénaliser certains pilotes et pas d’autres. Je vais reprendre les mots désormais célèbres de Paul Tracy : Brian Barnhart est un clown! Je suis déçu d’être classé vingt-deuxième alors que j’ai coupé la ligne à la septième position. C’est complètement absurde !! »

J.R Hildebrand : « Nous avons travaillé dur ce week-end pour rendre une voiture qui n’était pas la plus rapide du plateau, en une monoplace qui était confortable à piloter. C’était ce dont nous avions besoin aujourd’hui. Nous avons été capables d’être aggressifs aux moments opportuns.
Je suis vraiment satisfait de la manière dont ça a fonctionné, nous avons même été capables de dépasser Helio (Castroneves) et Dario (Franchitti) à la fin et c’est une façon fantastique pour nous de terminer la saison de circuits routiers. Je suis très heureux que Dixie (Scott Dixon. Ndlr) ait obtenu la victoire aujourd’hui car je sais qu’il travaille dur et en plus c’est un des types les plus sympas du paddock. Alors qu’il a eu beaucoup de malchance cette saison, ses efforts ont été récompensés, un grand bravo à toute l’équipe n°9. »

Dario Franchitti : « Tout d’abord, je voudrais féliciter mon coéquipier qui a fait un travail fantastique tout le week-end. Cet incident est totalement de ma faute, totalement de ma faute… J’ai économisé du carburant pendant tout le premier relais et je suis tout de même remonté de la neuvième à la cinquième position. J’ai effectué une manœuvre risquée au restart mais je pensais qu’il y avait de la place et que Ryan élargissait sa trajectoire. Finalement la porte s’est refermée et vous avez vu ce qu’il s’est passé. Mes mécaniciens ont effectué un super travail et j’ai piloté aussi vite que j’ai pu. Je sais que je n’aurais pas dû me retrouver dans cette position mais nous devons faire avec, ça ajoute de la difficulté au challenge ! Qu’on gagne ou qu’on perde, le championnat doit être considéré comme un tout. On peut toujours lister les opportunités manquées comme la course d’aujourd’hui, Texas, Indianapolis, Loudon et d’autres mais Will peut faire la même chose… J’ai fait une faute que je n’aurais pas dû faire voilà tout. »

Danica Patrick : « C’était une drôle de course, j’ai pu récupérer des places avec les accidents des autres pilotes et par notre stratégie. J’ai pu effectuer deux arrêts au stand et être capable d’économiser du carburant quand il le fallait. Lors du dernier relais, Graham est revenu sur moi et j’ai du piloter aussi vite que possible sans pouvoir économiser de l’essence. J’ai réussi à rester devant lui et je suis très satisfaite car il pilote une voiture rapide. En partant du fond de grille, nous avons réalisé une bonne performance aujourd’hui. »

Chip Ganassi (interviewé pendant la course) : « C’était un contact évitable, il n’y avait vraiment pas beaucoup de place pour passer au virage 1. Je suis déçu de voir trois de mes quatre voitures prises dans cet incident. Nous faisions une belle course, ce qui nous arrive est terrible. Il est difficile à comprendre qu’une de nos voitures sorte ses coéquipiers. »

Graham Rahal : « C’était une journée frustrante pour notre équipe. Nous avons été pris dans l’incident du début de course et cela nous a relégué en queue de peloton. Notre voiture a été rapide tout le week-end, nous avions le rythme pour finir devant. C’est frustrant de finir si loin, nous avions besoin de prendre de gros points aujourd’hui avant de disputer les deux dernières courses. »

Ryan Hunter-Reay : « C’est décevant. Nous allions encore terminer dans le top-10 puisque si (Sébastien) Bourdais ne nous avait pas sorti nous aurions terminé sixième. Je vais jeter un œil à la vidéo de l’incident. Je pensais lui avoir laissé assez de place après l’avoir dépassé, c’est aussi ce que m’a confirmé mon équipe. Je vais visionner le ralenti mais c’est vraiment décevant. »

Al Unser Jr sur la raison pour laquelle Sébastien Bourdais n’a pas été pénalisé par la direction de course : « C’était un incident de course, Bourdais a fait une erreur en arrivant au virage 2. Mieux ressorti, Ryan a décidé de se porter à la droite de Bourdais et ne lui a pas laissé assez de place en abordant le virage 3. »