La pluie est venue jouer avec les nerfs des cinq derniers pilotes devant se qualifier au temps à savoir Juan Pablo Montoya, Jimmie Johnson, Jeff Gordon, Kasey Kahne et Ryan Newman. Durant cet intermède c’est Brian Vickers qui détenait la pole position.


Après de longues minutes d’interruption, Montoya a pu prendre la piste avec un temps très inférieur à ceux qui s’étaient élancés avant la pluie. Il faut dire que la pluie était encore présente dans la ligne droite arrière et le Colombien a exprimé son mécontentement envers les officiels à l’issue de ses deux tours. Au final il est classé trente-et-unième.

Juan Pablo Montoya : « Ils bossent sur la piste et nous envoient dans ces contions. C’est juste une blague ! »

Jimmie Johnson, qui s’élançait juste après Montoya, appliquait le règlement en rentrant aux stands à l’issue de son tour de chauffe, pour bénéficier de cinq minutes supplémentaires et attendre que les gouttes de pluie ne cesse dans la ligne droite arrière. Cela payait pour Johnson qui s’assurait une place dans le top-10.

Au final Ryan Newman (28,213 secondes / 135,002 mph) a décroché la pole position dès son premier tour alors que tous ses adversaires ont signé leur meilleur temps sur leur second. Kasey Kahne, Brian Vickers, Greg Biffle, Kurt Busch, Kevin Harvick, Jeff Gordon, Kyle Busch, Martin Truex Jr. et Jimmie Johnson complètent le top-10.

Les autres chasers sont éparpillés dans le top-30. Ainsi, Dale Earnhardt Jr. est douzième, Brad Keselowski seizième, Tony Stewart clôt le top-20. Carl Edwards pointe à la vingt-troisième place, soit trois places de mieux que Matt Kenseth. Le bonnet d’âne revient à Denny Hamlin en vingt-huitième position.

Steve Park et T.J. Bell ne participeront pas à l’épreuve.