Kyle Busch était engagé en Truck Series, Kyle Busch à gagné. Jusque là, rien d’exceptionnel, tant cette phrase est banale depuis de nombreuses saisons déjà. Sur le Magic Mile de Loudon Kyle Busch n’avait tout simplement pas de concurrence. 165 des 175 tours menés, six pilotes seulement dans le tour à l’arrivée, Kyle Busch n’a fait qu’une bouchée de ses adversaires.


Parti de la pole position, Kyle Busch a mené tous les tours sauf lors du cycle de ravitaillement sous drapeau vert entre les boucles 131 et 140. Les pilotes qui étaient encore dans le tour du leader, en ont alors profité pour prendre un point de bonus, notamment Austin Dillon et James Buescher qui se battent pour la tête du championnat.

Une fois les ravitaillements terminés Busch a repris son fauteuil de leader et n’a plus jamais été inquiété. La seule question était de savoir combien allait-il laisser de pilotes dans le même tour que lui. La réponse fut cinq.

Kyle Busch s’impose finalement avec 3,816 secondes d’avance sur Austin Dillon qui reprend la tête du classement général pour deux points à James Buescher seulement septième. Kevin Harvick, Ron Hornaday Jr. et Johnny Sauter complètent le top-5, alors que Matt Crafton, sixième est le dernier homme dans le tour. Todd Boodine, Timothy Peters et le rookie Miguel Paludo se classent dans les dix premiers.

L’épreuve aura été neutralisée à deux reprises à chaque fois pour débris, une première fois au tour 62, la seconde fois neuf boucles plus tard.

Au classement général, Austin Dillon s’installe en tête du classement général avec deux longueurs d’avance sur James Buescher et sept sur Johnny Sauter. À ce rythme là le titre va se jouer aux points de bonus et le pilote de la Turner Motorsports possède du retard par rapport à ses adversaires.

La prochaine épreuve se déroulera le week-end prochain sur l’ovale du Kentucky.