Une semaine, c’est donc le temps que sera resté Kevin Harvick en tête du classement lors des playoffs. Le pilote de la Richard Childress Racing n’était pas satisfait du comportement de sa voiture lors des essais, mais était parvenu à arracher la sixième place en qualification.


Lors de la première partie de l’épreuve Harvick allait osciller entre la septième et la cinquième place. S’il n’avait pas la voiture pour jouer la gagne, il était capable de rester placé, histoire de reprendre de gros points à ses adversaires.

La seconde partie de course fut beaucoup plus compliqué pour l’ancien leader du classement général. Incapable de revenir dans le top-10, il s’est battu de longues minutes avec Johnson, Kyle Busch et Truex pour une place dans le top-15 et a été tout heureux d’éviter l’accident quand Jimmie Johnson et Kyle Busch ont décidé de faire une compétition de drift en s’appuyant l’un sur l’autre.

Au final Harvick ramène une douzième place, mais lui et son équipe se sont bien fait peurs sur la consommation dans le dernier relai. S’il perd la tête du championnat il n’est qu’à sept longueurs de Stewart, mais l’enchaînement de course qui arrive est loin de lui être favorable.

Deux, c’est le nombre de top-5 qu’il a enregistré à Dover et à Charlotte en vingt-et-une courses disputées sur ces pistes qui sont deux des trois prochaines étapes de la NASCAR Sprint Cup Series. La troisième c’est le Kansas où il n’a qu’une arrivée dans les cinq premiers et quatre dans les dix en onze venues…