Aujourd’hui à Dover il y avait Carl Edwards et il y avait les autres. Le pilote de la Roush Fenway Racing a dominé cette épreuve comme jamais et après avoir décroché le drapeau à damiers il est allé célébrer sa victoire avec les fans.


Edwards a finalement coupé la ligne d’arrivée avec 0,791 seconde d’avance sur Keselowski. Suivent Clint Bowyer, Kasey Kahne, Ricky Stenhouse Jr., Trevor Bayne, Reed Sorenson, Ryan Truex, Mike Bliss et Justin Allgaier.

Lors de cette course quatre pilotes seulement ont été vus en tête. Edwards a mené 180 des 200 tours. Brad Keselowski a passé dix tours en tête soit une de plus qu’Elliott Sadler alors que Mike Wallace a profité d’une série d’arrêts aux stands pour mener un tour.

Dès l’agitation du drapeau vert Elliott Sadler conservait la tête de l’épreuve. Il ne faudra pas attendre longtemps pour avoir une neutralisation puisque dès le septième tour un débris forçait les officiels à sortir la voiture de sécurité.

Elliott Sadler allait céder devant les assauts de Carl Edwards dès le relance. Il allait même être passé par Joey Logano pour la deuxième place.

La seconde neutralisation au tour 40 voyait tous les leaders s’arrêter et Brad Keselowski prendre la tête de l’épreuve en ne choisissant que deux pneumatiques contre quatre à tous ses adversaires. Le champion 2010 ressortait en tête de la voie des stands juste devant Carl Edwards.

Carl Edwards allait profiter de ses quatre pneumatiques neufs pour prendre la tête de l’épreuve à Brad Keselowski qui devait se défaire de la menace de Clint Bowyer.

Une nouvelle neutralisation au tour 79 permettait à tous les leaders de repasser par les stands et de prendre quatre gommes fraîches.

À mi-course Carl Edwards menait devant Clint Bowyer, Ryan Truex, Brad Keselowski et Trevor Bayne. Le pilote de la Ford Fusion n°60 était clairement l’homme à battre lors de cette course. Peu après le centième tour il allait s’assurer des deux points de bonus réservés au pilote ayant mené le plus grand nombre de tours. Sa domination était telle, qu’à cinquante tours du drapeau à damier il ne restait qu’onze voitures dans le tour.

À quarante-cinq tours de l’arrivée les pilotes ravitaillaient les uns après les autres pour leur dernier arrêt. Alors qu’Edwards effectuait son arrêt la neutralisation était sortie après que Brian Scott ait complètement raté son entrée aux stands et ait percuté les tonneaux de sable protégeant le mur. Cette manœuvre n’était pas sans rappeler celle de Matt Kenseth en 2004 dans la catégorie reine.

Au classement général Ricky Stenhouse Jr. accroît son avance. Il a maintenant vingt-deux points d’avance sur Elliott Sadler. Les deux hommes sont les seuls à avoir passé la barre des mille points.