Jimmie Johnson abordait l’épreuve de Dover à la dixième place du classement soit son plus mauvais classement en carrière dans les dix dernières courses de la saison. Le quintuple champion avait besoin d’une course référence pour faire taire les critiques d’une part et se placer dans la course au titre d’autre part.


Cette course référence s’est déroulée à Dover. S’il n’avait pas la meilleure voiture du plateau, il a passé toute sa course devant et a mené le plus grand nombre de tours avec 157. Si tout n’a pas été parfait, l’avant-dernier restart en est la preuve, Johnson est toujours là et il ne fallait pas l’enterrer trop vite pour un sixième titre consécutif.

Au classement général il gagne ainsi cinq positions et se retrouve à treize longueurs du nouveau leader, Kevin Harvick.

Jimmie Johnson : « J’ai fait patiner mes pneumatiques. Les voitures étaient équivalentes, mais après trente ou quarante tours il y avait un écart qui se créait. Lors de mes trente premiers tours j’étais incroyablement rapide. Ce mauvais restart m’a coûté la victoire. »

Le quintuple champion reste bien évidemment confiant en les capacités de son équipe pour poursuivre sur une bonne dynamique.

Jimmie Johnson : « C’est une grande équipe et nous l’avons prouvé aujourd’hui. Nous l’avions prouvé à Chicagoland avant de tomber en panne d’essence et nous n’avions pu terminer où nous étions supposés finir. Je suis fier de mon équipe qui a une part très importante dans mes cinq championnats. »