Faits :
Après 113 départs en carrière, Ed Carpenter a signé sa première victoire en carrière en s’imposant sur le Kentucky Speedway. Lors des deux dernières éditions des Kentucky Indy 300, il était tout proche de son premier succès puisqu’il avait terminé deux fois deuxième.

Pour son écurie Sarah Fisher Racing c’est également leur première victoire. Auparavant, leur meilleur résultat était une neuvième place obtenue par Graham Rahal en 2010 à St. Petersburg.


Sur la ligne d’arrivée, l’écart avec le deuxième était 0,0098 dix-millièmes de seconde soit la sixième arrivée la plus serrée de l’histoire de l’IndyCar et la plus serrée de l’histoire du Kentucky Speedway.

En prenant la deuxième place, Dario Franchitti a obtenu son meilleur résultat sur cette piste et a par conséquent repris les rênes du championnat pour 18 points.

Sur la troisième marche du podium, Scott Dixon a récolté les points nécessaire pour s’assurer le titre de meilleur pilote sur ovales. A noter que le Néo-Zélandais a réalisé cette performance sans jamais s’être imposé sur ovale cette année. Au final il devance Franchitti de 10 points.

Déclarations :
Ed Carpenter : « C’est un sentiment encore meilleur que ce que j’imaginais ressentir. Dario m’a combattu très dur et très propre. Je savais que nous avions une meilleure voiture mais à un moment c’était étrange parce que ma visière tombait (ndlr : Carpenter devait la retenir avec sa main gauche jusqu’à son dernier arrêt). Je n’allais pas laisser une visière me barrer la route. J’ai piloté 15 ou 20 tours avec une main sur mon casque jusqu’à un prochain arrêt aux stands. L’équipe a fait des changements toute la journée sur la voiture… C’est juste une journée extraordinaire pour l’équipe et tout ceux impliqués dans cette aventure. Sarah (Fisher), Andy (O’Gara) et moi, ne pourrions jamais assez remercier ma femme pour m’avoir soutenu durant toutes ces années pour arriver jusqu’ici. Ca nous a pris du temps pour décrocher cette première victoire, mais ça me convient.« 

Sarah Fisher : « Juste de voir Ed se démener dans la voiture est déjà génial. Nous avons appris que l’année prochaine, Dollar General ne reviendra pas, alors peut-être qu’ils changeront d’avis maintenant. Je ne suis pas allé dans l’atelier depuis trois semaines. Apparemment, ma petite fille est un porte-bonheur. Je suis si heureuse d’être ici. Ed a fait un super boulot pour nous en menant à Indianapolis. Nous avons mis tous nos efforts dans les ovales, et ça a payé.« 

Dario Franchitti : « Nous avons eu une journée difficile hier, nous étions très lent en qualifications et avons fait ce que nous pouvions. On a gagné pas mal de bonnes positions pendant le premier relai, avons eu un bon tour de rentrée aux stands, un bon arrêt, un très bon arrêt, un bon tour de sortie et nous sommes passés de quelque chose comme cinquième ou sixième en tête. Et à partir de ce moment, j’ai essayé de conserver l’intérieur et nous avons été court d’une utilisation du Power Boost, lorsqu’Ed m’a passé. Il a effectué une course super. Les gars m’ont dit d’utiliser un Power Boost à chaque tour et j’ai mal calculé.« 

Will Power :« Nous ne pouvions rien faire lors de cet arrêt (celui qui lui a coûté sa première place lors de son accrochage avec Ana Beatriz). Nous avons perdu 4mph avec ce trou dans le ponton. Les gars ont fait un tel boulot sur la voiture, nous avions la voiture la plus rapide sur la piste, la meilleure que je n’avais jamais eue sur un ovale. L’équilibre, le comportement était toujours bon, pas la vitesse. (A propos de Las Vegas) Nous pouvons aller là-bas avec cette voiture parcce qu’elle est si rapide ; gagner et voir ce qu’il se passe.«