Vainqueur en février de la deuxième course de la saison, Jeff Gordon avait eu l’honneur de mettre le premier coup de pelle pour la destruction de la piste avant sa reconfiguration. Comme tous les pilotes Jeff Gordon a déjà roulé sur le nouveau tracé lors de tests organisés par Goodyear et la NASCAR. CE sera cependant une première en course.


Jeff Gordon : « C’est une inconnue pour tout le monde. C’est une nouvelle surface et nous utiliserons de nouveaux pneumatiques. Les virages un et deux ont quelque peu changé alors que les virages trois et quatre sont assez similaires à l’ancienne configuration. La ligne droite arrière est complètement différente. Il n’y a aucune comparaison possible avec n’importe quelle autre piste du calendrier. Ce sera difficile, c’est une certitude. »

En vingt-cinq départs sur l’ovale d’un mile de l’Arizona Gordon compte deux succès (Le premier avait eu lieu en 2007 – ndlr.), trois poles, dix top-5 et dix-huit top-10.

Jeff Gordon : « J’espère qu’il y aura une seconde trajectoire qui fonctionnera. Je pense que ce sera important car vous devez trouver la bonne trajectoire pour avoir une bonne position en piste, garder de la vitesse et rendre les dépassements difficiles pour les adversaires. Si vous êtes hors trajectoire vous pouvez terminer dans le mur et perdre un tour. Cela peut prendre du temps pour revenir sur la bonne trajectoire,nettoyer les pneumatiques et retrouver de la vitesse. C’est ce qui rendra la course intéressante et très difficile. »

Huitième du classement général, Jeff Gordon est à trente-deux longueurs du top-5. En cas de victoire ce week-end, il apportera à la Hendrick Motorsprts sa deux-centième victoire dans la catégorie reine de la NASCAR.