En ce jeudi l’évènement de la journée était le stage de pilotage sur le Charlotte Motor Speedway. Cependant, comme la veille la pluie était au rendez-vous et nous a contraint à modifier nos plans.


Nous prenons la route pour visiter les ateliers de la Richard Childress Racing. Cette écurie est l’une des seules à exposer Trucks, Nationwide et Sprint Cup. Chaque série a son bâtiment et dans celui dédié à la Sprint Cup nous avons eu la chance de visiter les différents ateliers et discuter avec des mécaniciens.

À noter que le bâtiment dédié à la Truck Series regroupe les trucks de la Richard Childress Racing et ceux de la Kevin Harvick Incorporated, puisque les deux écuries sont très étroitement liées. Il en va de même pour le bâtiment réservé à la Nationwide.


Nous faisons également un passage obligé par le musée, dans lequel sont exposées bon nombre de voitures de Dale Earnhardt allant de sa victoire à Indianapolis en 1995 à celle d’Atlanta en 2000 sans oublier celle de Talladega en 2000 ou encore celle de Daytona en 1998. Des vidéos retraçant ses plus belles victoires sont également diffusées.

La voiture de Kevin Harvick ayant remporté les Daytona 500 2007 est également fièrement exposée. Ce n’est cependant pas celle qui requiert le plus l’attention. La Chevrolet n°29 de la première victoire en carrière de Kevin Harvick (Atlanta 2001 – ndlr.) trône également sur une estrade.

La visite du musée s’achève par un passage devant les têtes d’animaux empaillés et des photos de Richard Childress, ses deux petits-fils (Austin et Ty Dillon – ndlr.) ainsi que Dale Earnhardt chassant ou pêchant.

Après un passage obligé par la boutique de souvenir, nous reprenons la route en direction de Concord et nous arrêtons dans les vignes de Richard Childress pour aller manger. En fin de repas l’agitation commence à gagner les tables puisque Richard Childress est venu manger. Nous le croisons quelques instants le temps de faire une photo de groupe avec lui et de nous signer quelques objets.

Pendant le repas la pluie a cessé de tomber et le temps s’est considérablement éclairci, il est alors temps de rejoindre l’ovale de Charlotte pour le moment le plus attendu, le stage de pilotage. À peine arrivé sur le Speedway, la première impression est que les virages sont extrêmement relevés, de vrais murs et cela change de ce que nous voyons habituellement à la télévision.


Une fois le briefing effectué et les combinaisons ajustée nous prenons la direction de la voie des stands ou plusieurs voitures nous attendent. Un à un nous effectuons les trois tours de ‘reconnaissance’ en tant que passagers à plus de 165 mph de moyenne ! L’instructeur tourne environ à cinq secondes des temps de la pole position en NASCAR Sprint Cup Series.

Tout le monde est soufflé par cette première expérience et attend avec impatience les huit tours, en tant que pilote cette fois-ci. Là encore un a un nous prenons la piste, chacun derrière un instructeur et enchaînons les tours à une vitesse incroyable. Les voitures sont réglées de telle sorte qu’il n’y a ni survirage ni sous-virage. Il faut cependant faire attention et suive les recommandation de l’instructeur qui à l’aide de lumières de couleurs sur le pare-choc arrière nous indique si nous sommes trop près de lui ou à l’inverse, trop loin.

Une fois toutes les séries de tours effectuées nous passons à la boutique de souvenirs. Pour 200 dollars nous pouvons avoir deux photos sur une plaque, ainsi que le DVD de nos tours de piste pris de l’intérieur sans oublier la photo de groupe prise sur la Victory Lane avec une Dodge Charger n°43.

En repartant du speedway nous faisons un détours par le dirt track et la piste de dragster qui bien qu’elle ne soit pas ouverte nous semble des plus impressionnantes.


La journée se termine par une virée au bowling, puis au restaurant avec des souvenirs plein la tête. Étonnamment les discussions ne tourne pas sur la NASCAR et le stage de pilotage, mais plutôt sur la Formule 1 et certains pilotes peu appréciés par bon nombre des membres du groupe. Un Allemand septuple champion du monde est extrêmement critiqué pour son comportement avec les fans, tout comme un Finlandais qui s’est essayé à la NASCAR cette année et un Espagnol ayant remporté deux titres de champion.

À demain pour la suite des aventures, en attendant retrouvez une sélection de photos dans la galerie.