Tony Stewart l’a fait. Alors qu’il n’était pas donné favori face à Carl Edwards, Stewart a réussi à s’imposer et à décrocher le titre, son troisième en carrière. Le désormais triple champion de la NASCAR Sprint Cup Series a pris l’avantage sur Carl Edwards lors du dernier restart en prennant tous les risques pour passer à l’intérieur.


Stewart a ensuite du gérer sa fin de course, Carl Edwards ne parvenant pas à le reprendre dans les derniers tours. Sous le drapeau à damier Edwards accusait un retard de 1,306 seconde et devait se résoudre à perdre le titre alors qu’il avait le même nombre de points que le nouveau champion, mais un nombre de victoires désavantageux, une contre cinq.

Martin Truex Jr., Matt Kenseth et Jeff Gordon complètent le top-5 de l’ultime épreuve de la saison. Sont dasns le top-10 Clint Bowyer, Kasey Kahne, Kevin Harvick, Denny Hamlin et Jeff Burton.

Parti sous un ciel couvert la course était rapidement interrompue par une petite averse. avant cette ondée, Kurt Busch avait perdu toute chance de bien figurer en allant taper le mur et en connaissant un problème de transmission.

Une nouvelle averse peu avant la mi-course allait cette fois-ci interrompre la course pendant plus d’une heure. La course repartait alors que la nuit était totalement tombée. C’est peu après cette relance que le show Tony Stewart allait débuter.

Stewart prendra la tête pour la première fois de la course au tour 123 avant de la céder treize tours plus tard lors d’un ravitaillement sous drapeau jaune suite au tête à queue de Trevor Bayne.

Peu avant le dernier ravitaillement et la troisième averse de la course, Tony Stewart économisait au maximum son carburant en coupant le moteur dans les virages. Cette stratégie allait s’avérer payante d’autant que la pluie allait faire son apparition juste après le ravitaillement de Stewart et les pilotes allaient rouler pendant seize tours derrière la voiture de sécurité.

Lors de la relance Stewart a pris tous les risques pour mettre Carl Edwards derrière lui, la suite on la connaît tous.