Le troisième titre de champion de Tony Stewart va-t-il être sujet aux polémiques ? Si au sein de la Roush Fenway Racing en particulier et du côté de Ford général, il n’y a pas eu de réaction en ce sens pour le moment, rien ne dit que la situation ne va pas s’envenimer dans les prochaines semaines.


Retour sur la pénultième épreuve de la saison de NASCAR Sprint Cup Series disputée à Phoenix. Sous le drapeau blanc Kasey Kahne précède dans l’ordre Carl Edwards, Jeff Burton et Tony Stewart. Moins d’un tour plus tard les deux premiers sont toujours dans le même ordre, mais Tony Stewart a dépassé Jeff Burton qui lui a plutôt bien facilité la tâche pour une manœuvre effectuée dans le dernier tour d’une course.

La suite tout le monde la connaît, Stewart et Edwards finissent la saison à égalité, mais au nombre de victoires c’est Stewart qui est sacré. Ce point glané à Phoenix a donc fait la différence. Pour Kevin Harvick, équipier de Jeff Burton à la Richard Childress Racing, la situation est sans équivoque.

Kevin Harvick : « Je pense que tout pilote étant chez Chevrolet veut voir une Chevrolet gagner. Burton a laissé Stewart passer. »

En NASCAR la majorité des pilote accorde une grande importance au manufacturier pour lequel elle court. Cette situation n’a donc rien d’exceptionnelle pour une course classique, mais à deux épreuves de la fin du championnat cela peut faire grincer des dents chez l’adversaire.

Cependant, Carl Edwards doit avant tout s’en prendre à lui s’il a perdu le championnat et après la mascarade de Talladega il n’est pas certain que les réactions de Ford et de la Roush Fenway Racing soient accueillies favorablement.