La première étape chronométrée du Dakar n’était longue que de 57 kilomètres, mais cela n’a pas empêché le tenant du titre de connaître des problèmes et de perdre pratiquement dix minutes dès cette première journée. C’est un problème de pression d’huile qui a forcé le Qatari a s’arrêter à deux kilomètres de l’arrivée et d’attendre son coéquipier Robby Gordon afin que celui-ci le tire pour franchir la ligne de chronométrage.


Au final ce sont neuf minutes et cinquante secondes de perdues pour Al-Attiyah et son navigateur, l’Espagnol Lucas Cruz, qui occupent la trente-huitième place provisoire.

Pour le tandem Robby Gordon/Johnny Campbell sur le n°303 la journée a été bien meilleure avec le cinquième temps à quarante-neuf secondes de l’équipage vainqueur, la Mini de Novitskiy et Schulz.

Demain changement de décor avec une étape plus longue et surtout vallonnée avec un premier passage à plus de 2000 mètres d’altitude et un premier secteur de dunes à l’amorce des trente derniers kilomètres. Les pilotes s’en iront de Santa Rosa de la Pampa pour rejoindre San Rafael dans une étape chronométrée longue de 270 kilomètres. Il y aura également 487 kilomètres de liaison dont la très grande majorité s’effectuera avant le départ de l’étape.