Nasser Al-Attiyah et Robby Gordon avaient, lors de la troisième spéciale, joué avec les favoris que sont les pilotes Mini. Aujourd’hui la quatrième étape a été bien plus compliquée pour le Californien et le Qatari qui terminent respectivement quatorzième à 18’10 » et seizième à 26’51 ».

Le tenant du titre s’est en fait embourbé à quelques kilomètres de l’arrivée et a perdu de très nombreuses minutes, alors qu’il avait réussi à dépasser deux Mini et donc à reprendre du temps, mais la fin d’étape catastrophique lui coûte très cher, puisqu’il redescend à la septième place du classement général à 30’44 ».


Robby Gordon effectue une petite dégringolade puisqu’il est désormais cinquième du classement général à 16’23 » du nouveau leader, Stéphane Peterhansel.

Nasser Al-Attiyah : « Sur la fin de la spéciale, nous nous sommes embourbés et nous avons mis beaucoup de temps à nous dégager… Mais bon, la course n’est pas finie, et nous essaierons de faire de notre mieux lors des 10 prochains jours…. Je commence juste à comprendre comment fonctionne la voiture, et ce matin, nous roulions vraiment bien, avec les meilleurs chronos et sans forcer. Nous avons d’ailleurs dépasser deux Mini… donc on va voir ce qu’on peut faire… »

L’étape de demain sera courtes avec 246 kilomètres de liaison suivi d’une portion chronométrée de 177 kilomètres. En revanche les occasions de se perdre seront nombreuses avec près de cent kilomètres de hors piste pour arriver à Fiambala.