D’une part Robby Gordon a attaqué aujourd’hui et d’autre part il ne ss’est pas ensablé dans les différentes dunes qui étaient au programme, de quoi faire de beaux écarts et continuer de rêver à un podium final au soir de Lima.


Au final il reprend un peu plus de vingt-deux minutes à De Villiers toujours troisième du classement général et a encore plus du double à reprendre pour intégrer le podium.

Suite à sa victoire d’étape Gordon s’est lâché contre les officiels et les pilotes Mini et est même allé jusqu’à montrer qu’il n’y avait aucune tricherie sur son Hummer.

Robby Gordon : « J’ai prouvé que les Mini étaient des voitures de fillettes, puisque je leur ai mis plus de vingt minutes aujourd’hui. Concernant ma voiture, il s’agit du même système que j’avais déjà l’année dernière, et qui a été approuvé par les officiels. Il n’y a pas d’arrivée d’air supplémentaire. Et maintenant ils changent d’avis ! Je suis excédé. Excédé contre Stéphane, et contre Nani, qui ont mis en doute mon honnêteté, en disant que je suis un tricheur. Mais aujourd’hui je leur ai botté les fesses ! »

La treizième étape reliera Nasca à Pisco avec cent kilomètres de liason puis 275 chronométrés. Deux cordons de dunes, un de six kilomètres en début d’étape puis un de vingt-et-un kilomètres en fin de spéciale seront au programme, de quoi reprendre encore beaucoup de temps pour le Californien ? Réponse demain.