Billy Johnson a mené les 18 derniers tours avant de remporter vendredi les BMW Performance 200 en Continental Tire Sports Car Challenge Series. Cette victoire décrochée par Johnson et son coéquipier, un certain Jack Roush Jr. au volant de la No. 61 Roush Performance Products/Gary Yeomans Ford Mustang permet au père de Roush, le célèbre propriétaire d’écurie Jack Roush, d’ajouter une nouvelle ligne à son palmarès avec une première victoire en GRAND-AM sur le Daytona International Speedway.

La No. 61 a coupé la ligne avec 1.061 seconde d’avance sur la BMW M3 pilotée par Charles Espenlaub. Bryan Sellers a complété le podium au volant de la BMW No. 46.

A noter que la course, qui a compté 58 tours, a été ralentie à six reprises par des neutralisations pour un total de 25 tours.

L’épreuve a débuté alors que la piste était encore humide et elle s’est progressivement asséchée. Une évolution de condition qui a parfaitement réussi à l’équipe de Roush.

Le plus incident de la course est survenu au 40ème tour quand la Mini Cooper No. 198 de Kyle Gimple n’a pas pu éviter le contact avec une voiture au ralenti. Il a violemment percuté la BMW de Terry Borcheller et les deux voitures ont terminé leur route dans le mur.