Il y a un mois, Randy Bernard annonçait une importante évolution concernant l’attribution des revenus liés au Leader Circle Program.

En demandant aux écuries de bâtir une véritable campagne de communication pour promouvoir l’INDYCAR, la série n’allait plus seulement rétribuer ses participants suivant leurs résultats en piste mais également par leurs actions dans les médias et par l’interaction qu’ils proposent aux fans.


A cette modification de taille s’ajoutait la question des revenus initialement prévus à l’écurie Newman/Haas Racing. Depuis le retrait de cette dernière, deux places étaient disponibles pour bénéficier des dernières parts du gâteau. Alors qui pour les récupérer ?

Pour faire leur choix, les organisateurs ont demandé à chaque écurie en dehors du Leader Circle Program de leur présenter son projet de communication pour 2012. Et à la surprise générale, ce sont Lotus Dragon Racing et la nouvelle venue Ed Carpenter Racing qui ont décroché la timbale au nez et à la barbe d’équipes prestigieuses comme Rahal-Letterman Lanigan Racing ou comme les fidèles de la discipline à l’instar de Conquest Racing.

Cette décision si juste soit elle si l’on s’en tient uniquement aux critères de l’INDYCAR n’a pas manqué de faire grincer quelques dents chez les patrons d’écuries éligibles à ces revenus. Voici ci-dessous la réaction de Bryan Herta, dont l’écurie a remporté les 500 Miles d’Indianapolis en 2011.
« Je suis extrêmement déçu et en colère. C’est un simulacre. Nous avons la seule marque nationale en tant que sponsor principal et on m’a toujours dit que l’Indy 500 était la course la plus importante au Monde. Mais apparemment, ce n’était pas suffisant pour nous inclure dans les 20 écuries les plus importantes.« 

Michael Schank qui fondait de gros espoirs dans cette bourse ne cachait pas non plus sa désillusion après l’annonce de l’INDYCAR. Néanmoins sa participation n’est pas (encore) remise en question, contrairement à la rumeur actuelle. L’écurie travaille toujours pour signer Paul Tracy et obtenir un moteur Lotus.
« Nous pensions tous que nous la méritions, c’est tellement frustrant. C’est ma vie. Je vis et je meurs avec des questions d’autofinancement et ça aurait été une grande aide puisque nous démarrons de zéro. Ca ne tue pas notre programme en IndyCar parce que je ne comptais pas dessus à 100%. Ca nous blesse mais ça ne nous paralyse pas.« 

Les réactions sont du même acabit du côté de Bobby Rahal et d’Eric Bachelart :
Rahal : « Je suis déçu et je ne suis pas d’accord parce que je ne comprends toujours pas sur quels critères les places ont été attribuées. Nous ne l’avons pas eu pour des raisons étranges mais pleurer n’y fera rien. Nous allons tourner la page.« 

Bachelart : « Je cours en formule Indy depuis 16 ans et je n’ai pas l’impression que l’INDYCAR me respecte. Ils ont besoin des petites écuries mais ils ne font pas comme si.« 

Enfin, même une structure comme Ganassi Racing s’est vue recalée derrière les deux grands vainqueurs :
« Si vous évoluez 20ème ou plus loin, vous êtes à la merci d’un paquet de monde. Mais je pense que la meilleure façon d’éviter cela est d’être 20ème ou mieux. Malheur à nous pour ne pas l’avoir fait mais j’ai participé à la saison entière l’année passée et notre sponsor a fait un sacré bon boulot de promotion…« 

Pour rappel, chaque membre de Leader Circle Program se verra remettre un total de 1,1 million de dollars si sa voiture se qualifie pour l’Indy 500 (250 000$) et si elle fait partie des 26 voitures à participer à la course en Chine (68 559$ de bonus).

Néanmoins, même pour les recalés du Leader Circle Program, des revenus seront distribués à l’issue de chaque course de la saison sauf pour les 500 Miles d’Indianapolis qui disposent de leurs propres gains :

  • 80 000$ pour la première position des écuries ne faisant pas partie de ce club
  • 65 000$ pour la deuxième place des écuries ne faisant pas partie de ce club
  • 53 000$ pour une troisième place des écuries ne faisant pas partie de ce club
  • 40 000$ pour une quatrième place des écuries ne faisant pas partie de ce club
  • 26 000$ pour une cinquième place des écuries ne faisant pas partie de ce club
  • 35 000$ supplémentaires en cas de victoire
  • 25 000$ supplémentaires pour une deuxième place
  • 20 000$ supplémentaires pour une troisième place
  • 15 000$ supplémentaires pour une quatrième place
  • 10 000$ supplémentaires pour une cinquième place