Chad Knaus, l’emblématique chef d’équipe de Jimmie Johnson s’est déclaré surpris par la sévérité de la pénalité reçue par les officiels de la NASCAR ce mercredi. Pour Knaus le C Post incriminé avait la même configuration que d’autres qui avaient passé l’inspection par le passé.

Interrogé ce vendredi sur le Phoenix International Raceway Knaus a indiqué que cete pièce était passée à de nombreuses reprises à l’inspection.

Une erreur non-imputable à la Hendrick Motorsports selon Chad Knaus


Pour rappel, ce mercredi le chef d’équipe de Jimmie Johnson a écopé de 100 000 dollars d’amende et a été placé sous probation jusqu’au mois de mai et suspendu pour six courses. Jimmie Johnson a écopé de 25 points de pénalité au classement des pilotes et présente donc un total de points négatifs alors que Jeff Gordon, propriétaire de la voiture n°48 s’est vu infliger un retrait de 25 points au classement propriétaires.

Chad Knaus : « Vraiment pas ce à quoi nous nous attendions. Nous avons fait notre maximum pour emmener la meilleure voiture de course possible sur la piste. Malheureusement ils n’ont pas aimé quelque chose et nous devons régler cela. Ce n’était pas prévu. »

La Hendrick Motorsports a décidé de faire appel de la pénalité alors que dans le même temps Knaus a indiqué que la Chevrolet n°48 n’était pas passé à l’inspection avant que la NASCAR ne rejette le C Post.

Chad Knaus : « Tout est visuel. Le modèle n’a jamais été monté sur la voiture. Nous n’avons jamais eu l’opportunité de la passer sous les gabarits. C’est malheureux. Il y a une part de subjectivité dans ça et c’est pourquoi nous avons choisi de faire appel. »

Chad Knaus coutumier du fait

Le rôle des chefs d’équipe est de toujours être à la limite du règlement et Chad Knaus l’a très bien compris. Il s’est d’ailleurs fait prendre à plusieurs reprises. Avec seize courses de suspension depuis ses débuts en Cup, il est le chef d’équipe en activité ayant été le plus suspendu.

En 2006 il avait écopé de quatre courses de suspension dès l’ouverture de la saison à Daytona alors qu’en 2007 il avait été pris par la patrouille à Sonoma où la NASCAR avait décidé de le suspendre pour six courses.

La date de l’appel n’a pas encore été fixée par la commission de la NASCAR.