Trois petits tours, c’est tout ce qu’il a fallu à Will Power pour signer la meilleure performance du jour. L’Australien s’est comme à son habitude montré immédiatement dans le rythme au moment où ses adversaires se familiarisaient encore avec leur set-up. Avec un chrono de 1.02.0077, il s’est approché à une seconde du temps de sa pole position 2011 réalisée en pneus tendres. De bon augure pour la suite du week-end. Au total, Power a bouclé sept tours seulement afin de préserver ses pneus pour la dernière séance d’essais.


Le pilote Penske a devancé son compatriote Ryan Briscoe qui confirme son retour sur le devant de la scène. Deuxième lors de la séance matinale, l’Australien a réitéré cette performance en n’échouant qu’à 85 millièmes de son coéquipier.

En troisième position, Dario Franchitti démontre qu’il maîtrise enfin la Dallara DW12 après quelques problèmes d’adaptation cet hiver. Le champion en titre a concédé deux dixièmes à son rival et devance Graham Rahal et Scott Dixon qui clôture le top-5.

Si les moteurs Honda sont en majorité dans le top-5, il n’en est pas de même dans le reste du top-10 puisque Helio Castroneves, James Hinchcliffe, Tony Kanaan et Ryan Hunter-Reay sont en embuscade avec leur V6 bi-turbo Chevrolet et devancent Mike Conway sur sa monoplace de l’écurie A.J. Foyt Entreprises.

Dans le reste du classement signalons le solide 12ème temps de Simon Pagenaud. Malheureusement le Français a décelé un bruit étrange dans son moteur alors qu’il était en piste et les ingénieurs de Honda ont préféré remplacer le V6 turbo par mesures de précaution. A ce titre, Pagenaud devra s’acquitter d’une pénalité de 10 places sur la grille dimanche. Voilà la première victime de la fiabilité…

Du côté des pilotes motorisés par Lotus, Simona de Silvestro s’est montrée la plus véloce. La Suissesse a signé le 16ème temps à neuf dixièmes du temps de référence et devance dans le clan Lotus Sébastien Bourdais (19ème), Alex Tagliani (22ème), Oriol Servia (24ème) et Katherine Legge (26ème).

Enfin si les écarts étaient infimes ces dernières années, il en va de même lors de cette première épreuve. Malgré la diversité des équipements en piste, les 20 premiers se situent dans la seconde, un véritable exploit !

Les temps de la deuxième séance d’essais libres.