Will Phillips, Vice-Président de la technologie, et Tony Cotman, en charge de la nouvelle voiture, affichent un bel optimisme lorsqu’ils évoquent les 500 Miles d’Indianapolis.

Grâce aux modifications apportées par Dallara notamment sur les protections de roues arrières et en réduisant la taille de l’aileron arrière, aussi bien les Italiens que l’INDYCAR espèrent atteindre la barre des 225 mph de moyenne sur un tour. Pourtant après les derniers tests menés ce mercredi sur l’Indianapolis Motor Speedway, force est de constater qu’un goût amer reste dans nos bouches.


Avec un meilleur tour bouclé en 218,625 mph, Marco Andretti a terminé la journée en tête de la feuille des temps. Le jeune Américain a réalisé cette performance alors qu’il profitait d’un important effet d’aspiration. Auteur de 51 tours, Andretti a souvent évolué en piste aux côtés de Tony Kanaan (deuxième de cette séance) afin de jauger les améliorations apportées par Dallara dans le trafic. Voici les impressions du Brésilien à propos de la « nouvelle » DW12.

« Elle est plus équilibrée que l’année dernière (ndlr : lors des tests de Novembre). Nous avons travaillé sur ce point, nous en avons parlé. Certaines personnes l’ont critiqué à la fin de l’année dernière, mais c’est une nouvelle voiture et nous devons la comprendre. Dallara a fait un super boulot aux côtés de Will Phillips et des gens de l’INDYCAR. Elle va dans la bonne direction.« 

« Elle est plus large que la voiture précédente et il y a plus de turbulences. Je ne suis pas inquiet par les vitesses. Je veux seulement savoir ‘Est-ce que la course sera intéressante ?’« 

« Je sais que les gens parlent toujours des vitesses mais la plupart d’entre eux ne peuvent pas faire la différence entre 215 et 230 mph. Nous avons tué quelqu’un l’année passée en roulant à 225, alors peut-être devons nous commencer à 215 et voir comment les choses évoluent.« 

Du côté des autres pilotes, le triple vainqueur de l’Indy 500 Helio Castroneves et J.R. Hildebrand ont tous les deux dépassé la barre des 216 mph, une moyenne représentant la performance d’une voiture seule en piste (à comparer aux 227 mph atteint par Alex Tagliani lors du Pole Day l’année dernière).

Enfin signalons le dernier temps d’Ed Carpenter, dernier vainqueur en date d’une course sur ovale, qui a passé la journée à résoudre des problèmes techniques sur sa voiture.

Les temps des tests.