Mercredi 4 avril et jeudi 5 avril se tenait le « Rookie Test » destiné à évaluer les pilotes débutants dans l’exercice qu’est le pilotage d’une monoplace de 550 chevaux sur un ovale puis à les autoriser ou non à prendre part à une manche sur ce type de pistes.

Etaient convoqués Simon Pagenaud (Schmidt-Hamilton Motorsports), Josef Newgarden et Bryan Clauson (tous deux ont roulé pour Sarah Fisher Hartman Racing). Tous les trois ont satisfait aux exigences du Directeur de la Compétition, Beaux Barfield qui a supervisé cette séance.


« Je savais que Josef et Simon seraient rapidement dans le rythme, et ils l’ont été, mais Bryan a été tout aussi impressionnant.« , a avoué Barfield, satisfait de voir le niveau affiché par les rookies. « Les trois pilotes ont été à l’aise et ont essayé différentes trajectoires et différents réglages. Ce fut une journée productive pour l’ensemble des 3 pilotes, même si techniquement, c’était une journée dédiée au ‘Rookie Test’.« 

A l’inverse du « Rookie Orientation Program » spécifique aux 500 Miles d’Indianapolis et qui demande aux pilotes de valider quatre phases durant lesquelles il doit respecter une vitesse moyenne, Barfield a autorisé les deux écuries à définir elles-mêmes leurs propres programmes de roulage et a observé la façon dont les pilotes se comportaient en piste et avec leurs ingénieurs.

Voici les déclarations de Pagenaud qui a couvert plus de 100 tours :
C’était ma première fois sur un ovale, donc je ne suis plus vierge.« , plaisantait le Français. « J’ai apprécié ma première expérience sur un ovale. Je roulais tout seul, donc c’est plus facile que d’évoluer en paquet, mais je suis vraiment à l’aise et mes ingénieurs ont fait un boulot fantastique pour me mettre à l’aise. Le but de ce test est uniquement de comprendre comment ressentir la voiture sur un ovale et d’acquérir de l’expérience en préparation des 500 Miles d’Indianapolis. Je suis juste en train d’apprendre. Je suis très excité, j’ai démarré du bon pied.« 

De son côté, Newgarden qui connaissait déjà la piste par son expérience de l’Indy Lights, découvrait les sensations du pilotage d’une monoplace d’IndyCar sur cette même piste.
« On essaie juste de nous mettre dans les temps de sorte à être prêts lorsque nous reviendrons en juin. Ce sont nos premiers tours de roues avec la nouvelle voiture sur un ovale. C’est intéressant de faire en sorte de faire rouler la voiture sur la ligne extérieur ici. C’est un défi corsé de faire marcher la voiture sur ce circuit. Vous devez faire en sorte de rendre votre voiture efficace sur toutes les trajectoires et non pas sur l’une d’entre elles seulement.« 

Enfin, Clauson a quant à lui fait ses premiers tours de roues dans une monoplace d’IndyCar après avoir disputé la manche d’Indianapolis en Indy Lights l’an dernier.
« C’est une super sensation que d’enfin pouvoir arriver en IndyCar. Nous avons connu une bonne après-midi de tests avec l’écurie Sarah Fisher Hartman Racing et ça fait du bien d’avoir complété la première étape qui mène à l’Indy 500.« 

Prochain objectif pour ces trois pilotes, passer avec succès le strict « Rookie Orientation Program » de l’Indianapolis Motor Speedway afin d’avoir l’autorisation de courir sur le mythique ovale.