La course la plus importante de la saison IndyCar est bien évidemment celle qui se déroule sur l’ovale d’Indianapolis chaque année à la fin du mois de mai. Tous les pilotes rêvent d’inscrire leur nom sur le trophée Borg Warner. Lors des jours précédant la course, les pilotes ont pour objectif de repousser les limites de leur voiture, notamment dans l’exercice périlleux des qualifications.

A en croire les officiels de l’IndyCar, la nouvelle DW12 introduite cette année serait en mesure de franchir la barre des 225 miles par heure (362,10 km/h. Ndlr) sur les quatre tours qualifs. En 2011 la pole position a été signée par Alex Tagliani en 227.472 mph (366,081 km/h. Ndlr). Après quelques inquiétudes lors d’essais sur ovale qui se sont déroulés plus tôt dans l’année, le vice-président de la technologie se montre désormais confiant.

Will Phillips : « Je serais déçu si nous ne nous situons pas dans la fourchette 220-222 mph. Avec le travail des équipes sur les réglages de la voiture pendant la semaine à Indy l’objectif est même de faire un peu mieux puisque les 225 mph sont visés. »

Quelques équipes ont testé les voitures à Indianapolis récemment (à l’exception des équipes motorisées par Lotus. Ndlr) de façon a pouvoir se préparer de la meilleure des manières pour le mois de mai. Au programme de ces tests, il était surtout question de vérifier le bon fonctionnement des nouveaux composants aérodynamiques introduits par Dallara pour les courses sur ovales.

L’occasion pour le leader du championnat, Helio Castroneves, d’essayer les nouveaux éléments protégeant les roues arrières afin d’éviter les décollages : « Je n’ai pas encore roulé sur ovale avec cette voiture, mais je pense que nous allons travailler en collaboration avec les autres équipes afin de vérifier le comportement de la voiture dans le paquet. Je suis ravi que nous puissions réaliser ces essais avant le mois de mai. »