Le Texas Motor Speedway est l’une des pistes qui convient le mieux à la Roush Fenway Racing avec pas moins de huit victoires depuis l’apparition de cette piste au calendrier de la NASCAR Sprint Cup Series en 1997.

L’an dernier Matt Kenseth avait remporté l’épreuve, la première à se disputer un samedi soir sur cette piste. Il avait devancé de plus de huit secondes Clint Bowyer et avait ainsi mis fin à deux saisons sans victoire de la Roush sur l’ovale de Fort Worth.

Outre ce succès de Kenseth, la Roush Fenway Racing s’était illustrée avec la pole position de David Ragan et les top-5 de Carl Edwards et Greg Biffle, respectivement quatrième et cinquième sous le drapeau à damier.


Si Tony Stewart est le dernier vainqueur en date en NASCAR Sprint Cup Series sur cette piste, l’écurie de Jack Roush s’étaiit également illustrée à l’automne dernier avec la deuxième place de Carl Edwards, la quatrième de Kenseth et la cinquième de Biffle.

Les trois pilotes Roush comptent au moins une victoire (Edwards en compte trois et Biffle deux – ndlr.) sur cet ovale d’un mile et demi pour deux sweep, l’un en 2008 grâce à Edwards et l’autre en 2005.

Matt Kenseth : « Le Texas est une piste qui permet d’avoir plusieurs trajectoires lorsque l’on se bat pour une position. C’est un circuit difficile, mais j’aime y venir deux fois l’an. »

La difficulté majeure du week-end consistera à trouver les bons réglages pour la course, puisque seule la séance d’essais du jeudi se disputera à une heure similaire par rapport à la course de samedi soir.