Ce week-end, Long Beach est le théâtre la troisième manche de la saison IndyCar 2012. Et comme chaque année, les pilotes se réjouissent de retrouver le tracé urbain californien. Mais pour certains d’entre eux, ce rendez-vous ne commence pas de la meilleure des manières…

En effet, par l’intermédiaire d’un communiqué de presse envoyé hier, Chevrolet annonce que toutes les équipes vont devoir remplacer leur bloc V6 américain. Une bien mauvaise nouvelle pour les 11 pilotes motorisés par Chevy puisqu’ils devront faire face à une pénalité de 10 places sur la grille de départ ce dimanche.

Certaines équipes Chevrolet avaient déjà connu des alertes moteur alors qu’elles effectuaient des essais sur le circuit de Sonoma en début de semaine. Les teams Andretti Autosport et Penske avaient été contraints d’écourter leur séance à la mi-journée puisqu’ils faisaient face à de gros soucis techniques. James Hinchcliffe avait même été contraint de changer son moteur et se voyait écoper de la fameuse pénalité de 10 places sur la grille de départ…

Le canadien ne sera pas le seul touché par cette pénalité ce week-end puisque Sébastien Bourdais écopera également de 10 places sur la grille (le manceau avait changé son moteur avant la course de Barber. Ndlr) tout comme l’intégralité des pilotes Chevrolet ! La décision n’a pas été facile à prendre pour le motoriste américain, comme nous l’explique Chris Berube le responsable du programme Chevrolet en IndyCar :

“Nous sommes encore en phase d’apprentissage en ce qui concerne le calibrage de nos moteurs afin de respecter les limitations. A l’issue de nos tests à Sonoma, nous avons découvert un problème qui risquait de toucher tous nos moteurs. Nous avons donc décidé d’être prudents et de changer tous les blocs avant le début des hostilités ce week-end. Cela n’a pas été facile et nous en avons discuté avec tous nos partenaires afin de préserver l’intégrité de la course.”

Depuis le début de saison, certains pilotes (dont Simon Pagenaud. Ndlr) ont déjà été touchés par cette pénalité de 10 places sur la grille de départ. L’IndyCar a en effet mis en place une règlementation stricte au niveau des moteurs cette année, puisque tout moteur doit effectuer au minimum 1 850 miles avant d’être remplacé. Dans le cas inverse, les équipes s’exposent à des pénalités comme celles de ce week-end…

Chevrolet ne fera donc pas la passe de trois en qualifications mais les 11 pilotes pénalisés conservent toutefois toutes leurs chances pour la course. La grille sera profondément modifiée et inédite mais le spectacle sera encore une fois au rendez-vous ! Retrouvez le compte rendu des premiers essais libres, qui auront lieu ce soir, très prochainement sur us-racing.com.