Après le beau plateau des 12 Heures de Sebring, on est revenu à une liste d’engagés plus conforme à ce que l’on connaissait la saison passée. Seules engagées en P1, les équipes Dyson et Muscle Milk ont donc sans surprise de nouveau dominé les débats. Bien que la pole position soit revenue à Dyson (après l’annulation des qualifications, la grille de départ a été déterminée par le classement du championnat), Lucas Luhr et Klaus Graf ont remporté une seconde victoire consécutive dans les rues de Long Beach, devenant les premiers à accomplir cet exploit en six années de présence de l’ALMS dans cette ville.

La victoire de Lucas Luhr et Klaus Graf doit beaucoup à un cafouillage lors de la seule neutralisation de la course. Pensant n’avoir pas mis suffisamment de carburant, la HPD devait s’arrêter une seconde fois pour rajouter quelques litres. Il s’est avéré au final que ce rapide splash’n go a permis à Luhr et Graf de rallier l’arrivée sans marquer de nouvel arrêt.

Au championnat, Luhr et Graf rejoignent Chris Dyson et Guy Smith.

En GT, Corvette a renoué avec la victoire à Long Beach (la dernière remontait à 2009). Oliver Gavin et Tommy Milner (dont c’est la première victoire en ALMS) ont devancé de peu la BMW de Joey Hand et Dirk Mueller.

Dans les autres catégories, signalons la victoire de Christophe Bouchut et Scott Tucker en LMP2, d’Alex Popow et Ryan Dalziel en LMPC et de Damien Faulkner et Peter Le Saffre en GTC.