Après un début de week-end on ne peut plus difficile, Denny Hamlin a réussi à mettre le doigt sur les bons réglages pour aller décrocher son second succès de la saison après celui de Phoenix.

Le pilote de la Joe Gibbs Racing a pris l’avantage sur Martin Truex Jr. à une trentaine de tours de l’arrivée pour ne plus quitter le fauteuil de leader et s’imposer avec sept dixièmes de seconde d’avance sur le pilote de la Michael Waltrip Racing qui se console avec le plus grand nombre de tours menés (173 sur les 267 – ndlr).

De retour en forme depuis plusieurs semaines, Jimmie Johnson s’empare de la troisième place et devance les deux premiers du classement général, Matt Kenseth et Greg Biffle. Le reste du top-10 est composé de Kevin Harvick, Dale Earnhardt Jr., Kasey Kahne, Carl Edwards et Kyle Busch.


Nouvelle course rapide

Le week-end dernier au Texas le record de l’épreuve la plus rapide avait été battu, tout comme le plus petit nombre de drapeau jaune. Cela a de nouveau été le cas au Kansas avec seulement trois neutralisations pour une épreuve qui s’est disputée à la vitesse moyenne de 144,122 mph en deux heures 46 minutes et 44 secondes.

C’est Clint Bowyer qui a été à l’origine de la première neutralisation au tour 53 lorsqu’il part en tête à queue dans le virage n°4. Les deux neutralisations suivantes (tours 133 et 188 – ndlr.) sont dues à des débris.

Ce n’est qu’à l’issue du dernier ravitaillement que Martin Truex Jr. se rend compte qu’il n’a pas la voiture pour gagner face à Denny Hamlin. Le pilote de la Toyota Camry n°56 n’a pas la pression d’air adéquat dans les pneumatiques et sa voiture est trop survireuse pour espérer rattraper Hamlin et le battre.

Martin Truex Jr. « Nous pouvons être déçus de cette deuxième place. La voiture était vraiment bonne. je ne sais pas vraiment quoi penser du dernier train de pneumatiques. J’étais vraiment très survireur. »

La Hendrick Motorsports est une nouvelle fois passée à côté de la victoire, mais a placé trois de ses représentants dans le top-10. Seul Jeff Gordon, qui a connu des problèmes de moteur et qui a terminé vingt-et-unième manque à l’appel. La Hendrick Motorsports reste sur une série de quatorze courses sans victoire soit la plus longue série depuis les quinze épreuves sans succès entre les saisons 2002 et 2003.