Moins de 24 heures après leur accident, Ed Carpenter, Oriiol Servia ou encore Bryan Clauson étaient de retour en piste pour décrocher leur qualification pour cette 96ème édition de l’Indy 500. Les mécaniciens ont passé de nombreuses heures à réparer les monoplaces alors que pour Carpenter il a fallu préparer le mulet.

Quatrième à se qualifier ce dimanche, Oriol Servia a bouclé ses quatre tours à la vitesse moyenne de 222,393 mph, alors que Clauson n’a pu faire mieux que 214,455 mph. Carpenter, dernier pilote à se qualifier a signé quatre boucles à une vitesse moyenne de 222,324 mph.

Tous trois ont également pu rouler en configuration course lors de ce Bump Day dans des conditions atmosphériques humides qui pourraient être celles de la course dimanche prochain.


Ed Carpenter : « Cette équipe a fait du bon boulot. Nous avons fait ce qu’il fallait pour participer au show. Les gars ont bossé sur la monoplace dès 16h00 samedi. Aucune plainte, juste du professionnalisme. »

Le Français Sébastien Bourdais, sorti du top-24 ce samedi s’est montré le plus rapide du Bump Day avec quatre tours bouclés à la vitesse moyenne de 223,760 mph. Le rookie Wade Cunningham et Oriol Servia complètent cette neuvième ligne.

Ed Carpenter, Mike Conway et Katherine Legge se partageront l’avant-dernière ligne alors que Bryan Clauson, Simona de Silvestro et Jean Alési complètent la grille de départ.