Alors qu’un accord tardif pour participer à la mythique épreuve d’Indianapolis avait pu être trouvé entre Chevrolet et les ex-équipes Lotus, le motoriste américain a finalement annoncé qu’il ne serait pas en mesure de fournir le même nombre de moteurs pour le reste de la saison. Avec des engagés ponctuels et de nouvelles équipes à fournir, Chevrolet a du déployer un dispositif spécial pour l’Indy 500 avec un total de 16 moteurs.

Rappelons que le contrat signé en début de saison entre l’IndyCar et les 3 motoristes prévoyaient un maximum de 10 moteurs à fournir, un nombre largement dépassé par Honda et Chevrolet… Cette « affaire Lotus » n’en finit donc pas de faire couler beaucoup d’encre puisque toutes les équipes partenaires de Lotus ont fini par rompre leur contrat, à l’exception de l’équipe HVM-Racing qui porte le titre d’équipe officielle Lotus.

Les conséquences directes de ces changements de motoristes en cours de saison ont pu être remarquées lors des essais à Indianapolis avec l’absence de l’équipe Dragon Racing lors des premiers essais. Et c’est logiquement cette dernière qui est la première victime puisque Jay Penske se voit dans l’obligation de ne faire rouler qu’une seule monoplace pour le reste de la saison. Sébastien Bourdais va retrouver un programme similaire à celui qu’il a connu l’année dernière avec le Dale Coyne Racing puisqu’il ne roulera plus que sur les circuits urbains et routiers alors que Katherine Legge aura la lourde tâche de piloter sur ovales, un véritable défi pour la rookie anglaise !

Lors des essais à Indianapolis, Sébastien avait assuré la promotion du sponsor titre de Katherine Legge lorsqu’il a roulé dans la DW12 frappée du numéro 6 afin que l’anglaise parte avec une voiture aux réglages « sûrs ». Désormais les deux pilotes vont se partager les responsabilités promotionnelles de l’équipe pour la fin de saison puisque Bourdais sera toujours engagé sur la voiture n°7 (avec la présence du sponsor « TrueCar ») et Legge sur la n°6 (Texas, Milwaukee, Iowa, Fontana. Ndlr).

Cependant tout n’est pas encore perdu puisqu’il n’est pas impossible que Chevrolet trouve les ressources nécessaires pour fournir un quatorzième moteur dans le futur… A l’heure actuelle aucune garantie n’est prise vis-à-vis de Dragon Racing mais l’équipe a décidé de conserver la quasi-intégralité du personnel affecté à la monoplace de Katherine Legge.

Actuellement vingt-et-unième au classement général, l’absence de Bourdais sur les ovales ne devrait pas trop impacter sur sa position. Le manceau va certainement briller sur des circuits qui lui conviennent parfaitement (il avait terminé 9ème à Barber avec un moteur Lotus… Ndlr). En revanche le perdant dans cette histoire pourrait être Dragon Racing qui, si aucun de ses pilotes ne termine dans le top-20, ne recevrait pas la prime de fin de saison destinée aux équipes. Affaire à suivre.