Pour son retour au calendrier IndyCar, on ne peut pas dire que Detroit accueille de la meilleure des manières ses invités.


Pour la première séance d’essais libres, c’est en véritable piscine que s’est transformée la piste urbaine. Dans de telles conditions, seuls neuf pilotes ont osé sortir des stands et seulement sept d’entre eux ont posté au minimum un tour rapide. Le plus rapide d’entre eux est Takuma Sato au volant de sa Dallara-Honda du team Rahal-Letterman Lanigan Racing.

Avec un tour bouclé en 1.28.4739, le Japonais devance Rubens Barrichello, maître dans l’art de piloter sous la pluie, d’un peu plus de trois dixièmes. Derrière les deux hommes, Justin Wilson s’est classé troisième complétant un top-3 entièrement composé d’anciens pensionnaires de la Formule Un. A noter qu’en toute fin de séance, le pilote britannique a forcé les officiels à stopper la session au drapeau rouge après qu’il soit sorti dans le mur de pneus au virage 5.

Les autres pilotes à avoir effectué des tours rapides sont James Hinchcliffe, Simona de Silvestro, Simon Pagenaud et Sébastien Bourdais.