La troisième et dernière séance d’essais libres a permis au petit monde de l’IndyCar de finaliser sa préparation avant la séance qualificative.

Durant cette heure et quart, pas moins de seize pilotes ont battu le meilleur temps de la deuxième séance d’essais, réalisé par Will Power en 1.12.8355. Et au baisser du drapeau à damier, c’est Scott Dixon qui s’est montré le plus rapide. Le pilote Chip Ganassi Racing a posté un tour en 1.11.2845 à 104,539mph de moyenne et a devancé Power de 183 millièmes. Derrière les deux hommes qui s’annoncent comme les favoris des qualifications, Ryan Hunter-Reay continue de prouver sa compétitivité et celle de son matériel en réalisant le troisième chrono à presque quatre dixièmes de Dixon. Il devance Ryan Briscoe et Justin Wilson dans le top-5.


Le fait marquant de cette séance est l’omniprésence des moteurs Chevrolet dans le top-10 puisque hormis Dixon et Wilson, seul Simon Pagenaud est parvenu à s’immiscer parmi les dix plus rapides. Le coup est dur pour le motoriste japonais qui a remporté la semaine dernière l’Indy 500 avec Dario Franchitti. A ce titre, si l’Ecossais a trouvé le mode d’emploi de sa voiture sur ovales, il reste encore à la peine sur les routiers comme en témoigne son modeste 16ème chrono.

En revanche, la bonne surprise est venue de Sébastien Bourdais. Huitième de ces essais, le pilote Dragon Racing qui n’effectuera plus que les manches routières est revigoré grâce à son nouveau moteur Chevrolet et tentera lors des qualifications d’intégrer le « Firestone Fast Six ».

Enfin signalons le seul incident de cette session dont a été victime Oriol Servia. L’Espagnol a perdu le contrôle de sa voiture avant d’aller taper le mur et de casser sa suspension. Ses mécaniciens auront donc peu de temps pour remettre en état sa Dallara-Chevrolet.

Résultat de la troisième séance d’essais libres.