il fallait deux éléments combinés ce samedi pour s’imposer à Detroit : d’une part, il fallait être au volant d’une Corvette DP, celle-ci se montrant nettement plus à l’aise que les Riley. Et d’autre part, il fallait éviter les embuches, chose que ne réussirent pas à faire Ricky Taylor et Richard Westbrook, tous deux prétendants sérieux à la victoire avant de gacher leurs chances en heurtant le mur de sortie des stands pour le premier, et une GT pour le second.

Joao Barbosa et Darren Law avaient eux aussi une Corvette et lors des deux heures de course, ils ont su éviter les pièges d’une piste fort étriquée et peu propice aux dépassements. Le pilote portugais a dû contenir son équiper David Donohue lors du dernier restart et a passé la ligne d’arrivée avec moins d’une demi-seconde d’avance.

A la troisième place, les toujours réguliers Scott Pruett et Memo Rojas sont parvenus à limiter les dégâts sur leur Riley du Chip Ganassi Racing. Mais après les cinq premières, ils n’ont toujours pas remporté la moindre victoire, une situation particulièrement inhabituelle pour cette équipe.

En GT, Jordan Taylor et Paul Edwards ont dominé la course sur leur Camaro GTR du Autohaus Motorsports.