Arrêtés au drapeau noir après une dizaine de tours lors des 500 Miles d’Indianapolis, Simona de Silvestro et Jean Alesi ont été les grands malchanceux de cette édition 2012. Comme vous le savez les équipes motorisées par Lotus (Fan Force United et HVM Racing) ont manqué de vitesse dans les lignes droites (un déficit de 17 mph en moyenne. Ndlr), un problème fâcheux lorsque tous les pilotes sont pied au plancher ! Et ce week-end la Suissesse de Silvestro pourrait bien connaître le même sort si le motoriste britannique n’a pas fait progresser significativement son bloc V6…

Beaux Barfield, le directeur de course de l’IndyCar, s’est exprimé publiquement en annonçant qu’il n’hésiterait pas à mettre hors-course l’équipe HVM Racing si celle-ci est encore trop lente. La sécurité de tous les concurrents est effectivement en jeu et les officiels ne veulent pas prendre le risque de voir l’un de leurs pilotes se blesser sur l’ultra rapide circuit du Texas.

“Oui ils pourront recevoir un drapeau noir. Nous sommes toutefois en train de chercher des solutions pour les maintenir en piste. Nous sommes patients mais le fait est que le Texas est un endroit difficile. La sécurité prime sur tout le reste.”

Le directeur du projet Lotus en IndyCar, Olivier Picquenot, a tenu à préciser que des développements sont en cours. Mais le manque de temps entre l’épreuve d’Indianapolis et le Texas pourrait bien jouer en leur défaveur… “Nous avons des améliorations pour le Texas mais nous restons loin des équipes de pointe. Nous ne pouvons pas trouver les chevaux qui nous manquent en une semaine. Nous devons changer des pièces à l’intérieur même du moteur.”

“Personnellement je ne pense pas que la décision prise à Indianapolis ait été très juste notamment à cause des drapeaux jaunes et des conditions de course. Nous n’avons jamais eu la chance de rouler dans le paquet… Nous respectons l’IndyCar et leur décision. Nous voulons travailler avec eux et grandir dans ce championnat. Nous ne voulons pas partir.” Des paroles qui sont optimistes alors que les trois prochaines épreuves vont se dérouler sur des ovales. Espérons que les améliorations apportées au moteur soient suffisantes pour permettre à Simona de disputer la course ce week-end.