Jeff Gordon pointe à la vingtième place du classement général avec quatre top-10 en quinze courses. Non pas que Jeff Gordon soit mauvais, seulement les circonstances de course ont fait que de possibles bonnes arrivées, voire victoires, se sont transformées en mauvais résultat.

En remportant l’épreuve du Michigan Dale Earnhardt Jr. a laissé Gordon seul au rang des pilotes de la Hendrick Motorsports n’ayant toujours pas gagné cette année.


Jeff Gordon : « C’est facile quand tout va bien. Quand il n’y a pas de hauts et des bas il n’y a pas de problèmes. Quand les attentes sont élevées que vos coéquipiers gagnent et que vous roulez bien, sans que le résultat ne soit à la hauteur, c’est d’autant plus frustrant. »

À Sonoma Jeff Gordon s’est une nouvelle fois mis en évidence lors des différentes séances d’essais en les terminant toutes en premier position. Seule la qualification a échappé à Gordon pour tomber dans l’escarcelle de Marcos Ambrose.

Si Gordon excelle souvent sur les courses routières où il comptabilise neuf succès, il n’a plus gagné lors des onze dernières courses disputées sur ces pistes, son dernier succès remontant à l’épreuve de Sonoma en 2006. En d’autres termes Gordon n’a jamais connu les joies de la Victory Lanes avec la nouvelle voiture sur un circuit routier.