David Reutimann a donc un successeur à la Michael Waltrip Racing puisque Clint Bowyer a remporté l’épreuve de Sonoma, les Toyota/Save Mart 350, son premier succès pour l’écurie du double vainqueur des Daytona 500.

Le pilote de la Toyota Camry n°15 a dominé l’épreuve en menant pas moins de 71 des 112 tours couverts. La course a été rallongée de deux tours après que Paul Menard se soit retrouvé en travers de la trajectoire.

Clint Bowyer qui avait plus d’une seconde sur Kurt Busch alors deuxième a vu la meute revenir sur lui, mais il a parfaitement géré la relance, prenant suffisamment d’air par rapport au pilote de la Phoenix Racing qui n’a pas résisté longtemps face à Tony Stewart qui termine deuxième.


Kurt Busch sauve la troisième place, alors que Brian Vickers, qui s’était fait remarquer l’an dernier en envoyant plusieurs pilotes dont Stewart dans le décors, s’est emparé de la quatrième place sous le drapeau à damier. Jimmie Johnson clôt le top-5.

Jeff Gordon a terminé l’épreuve en sixième position après avoir été victime d’une panne d’essence alors qu’il devait effectuer son second ravitaillement sous drapeau vert. Fort heureusement pour le quintuple vainqueur de l’épreuve, Kasey Kahne, derrière lui au moment des faits, devait ravitailler et l’a poussé dans la voie des stands pour limiter la perte de temps.

Greg Biffle, le poleman Marcos Ambrose, A.J. Allmendinger et Joey Logano complètent le top-10 de cette première épreuve routière de la saison.

Parti de la pole position l’Australien de la Richard Petty Motorsports, Marcos Ambrose, a mené les onze premiers tours avant de se voir dépasser par Jeff Gordon qui avait une meilleure bien plus équilibrée, notamment dans les courbes rapides. Cependant, la Chevrolet n°24 ne restera pas longtemps parfaites. Si Gordon a mené 13 tours et ainsi dépassé la barre des 23000 tours menés en carrière, le comportement de sa voiture s’est dégradé après le premier ravitaillement, ce qui ne lui permettra pas de se battre avec les leaders.

Cette course n’a été neutralisée qu’à deux reprises, ce qui est un record sur ce tracé. La première sortie de la voiture de sécurité est intervenue au 81ème passage lorsque Tomy Drissi est allé percuter le mur. Ce premier ralentissement a permis à plusieurs pilotes de repasser par la voie des stands pour un dernier arrêt ravitaillement et surtout un ajustement.

Si les leaders ont choisi de rester en piste et donc d’économiser du carburant, ceux qui n’avaient plus rien à perdre à savoir Boris Said, A.J. Allmendinger, David Ragan, Brian Vickers, Marcos Ambrose, Jeff Gordon, Jamie McMurray, Paul Menard, Greg Biffle, Denny Hamlin, Matt Kenseth, Carl Edwards, Dale Earnhardt Jr, Bobby Labonte et Juan Pablo Montoya ont pris le pari de prendre quatre pneumatiques neufs pour pouvoir remonter.

Dans les derniers tours de l’épreuve, ne parvenant pas à doubler Clint Bowyer, Kurt Busch a préféré s’en prendre à ses pneumatiques qu’il ne jugeait pas assez performants.

Clint Bowyer est devenu le douzième vainqueur différent en seize courses cette saison soit le plus grand nombre depuis 2003. Le record de vainqueurs différents en une saison est de dix-neuf.

Au classement général Matt Kenseth compte désormais onze points d’avance sur son coéquipier Greg Biffle. Grâce à son succès Bowyer remonte à la septième place à soixante-sept points du leader, mais surtout avec cinquante points d’avance sur le onzième.