Dès l’ouverture des portes du Parc des Expositions de Tours, les spectateurs ont afflué autour du
Speedway pour assister aux qualifications de l’EURO-RACECAR NASCAR Touring Series. Cette
grande première s’en est accompagné d’une autre puisqu’à leur entrée en scène, les pilotes se sont vus
signifier « piste humide » ! Celle-ci s’est asséchée au fur et à mesure du passage des autos, si bien que
les derniers à s’élancer ont monopolisé les premières place sur la grille. Cependant, Romain Fournillier
(#11 OverDrive) n’a pas été l’ultime concurrent en action, mais il s’est placé au sommet de la feuille des
temps en osant une monte de pneumatiques slicks et a signé un chrono de 17’’702 à 122,020 km/h de
moyenne. « C’est fantastique et j’ai encore un peu de mal à réaliser, s’est réjouit Fournillier. Jusqu’au
départ, je vais rester sur ma planète ! Pendant mon tour, j’étais dans ma bulle pour rester calme et ne
pas m’affoler. Ça a payé et je suis vraiment très content. »

Romain était le prénom à porter ce matin, car Romain Iannetta (#25 Orhès Compétition) s’est assuré
une place sur la première ligne de la grille en devançant Javier Villa (#64 Gonneau Racing), Ander
Vilarino (#2 TFT-Banco Santander) et Yvan Muller (#100 Still Racing-Convergence), le plus haut classé
des Guest stars de ce Tours Speedway. Carole Perrin a, à l’instar de Fournillier, osé les slicks, et s’est
hissé au 6e rang devant Ben Kennedy (#96 TFT). Suivent Eric Hélary (#14 Still Racing-JDC Finance),
Vincent Gonneau (#15 Gonneau Racing) et Antoine Lioen (#05 Rapido Racing) qui complète le top 10.

En division Open, Vincent Gonneau (#15 Gonneau Racing), inscrit sur les deux tableaux, n’a pas fait
dans la demi-mesure, devançant son plus proche rival, Philippe Marie (#88 Orhès Compétition), meilleur
Gentleman, de 0’’520 à 122,725 km/h de moyenne. « Ca fait bien plaisir. Avec un tel écart sur une piste
de 600 mètres, c’est une vraie pole, s’est félicité le Français résident bruxellois. La marge est
importante et je pense qu’il ne sera pas nécessaire d’aller chercher la limite en course. Avec mon setup,
la voiture avale les aspérités de la piste et tout va bien pour moi. » Le programme des Open diffère
de l’Elite et il faudra aux concurrents passer les phases de demi-finales afin de gagner le ticket d’entrée
pour la Finale qui se déroulera à 16h40.

A l’issue de ces qualifications, Frédéric Johais (#33 OverDrive) s’est invité dans le top 3, devançant
Gérald Cormon (#25 Orhès Compétition), Alain Grand (#11 OverDrive-McDonald’s), par ailleur premier
Legend, Tanguy Ide (#44 Orhès Compétition), Jérôme Laurin (#55 Pole Position 81), la féminine
espagnole Zihara Esteban (#42 Autosport 42), Pascal Renaudat (Gonneau Racing) et Joaquin
Gabarron (#05 Rapido Racing).